Salut les gamers!

Je crois que tout le monde a déjà l’un des films “Parc Jurassique”. Nous savons tous comment ça se termine: le parc est mal conçu, les dinos sont hors de contrôle et se mettent à manger tout le monde sur l’île. On comprend rapidement que le problème dans ces films…c’est une mauvaise gestion du parc, n’est-ce pas? Certainement, vous prendriez de meilleurs décisions pour gérer un parc de dinosaures et vous en feriez un endroit fantastique où les visiteurs viennent s’émerveiller sans courir la chance de servir de collation à ces bêtes énormes… ou non? Venez voir si vous êtes capable de construire le parc le plus intéressant tout en le gardant sécuritaire pour votre clientèle ou si vous serez incapable de garder vos dinosaures en cage et serez responsable d’une partie de la diminution de la population de la race humaine dans Dinosaur Island.

Nombre de joueurs: 1 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 90 à 120 minutes

Public: 14 ans et plus

Créateurs: Jonathan Gilmour, Brian Lewis

Éditeurs: Pandasaurus Games

Sortie: 2017

Dinosaur Island est un jeu de placement d’ouvriers et de gestion de ressources. Les joueurs doivent construire le parc le plus attirant pour les visiteurs et marquer le plus de points possibles. Pour y arriver, les joueurs placent différents kiosques d’activités dans leur parc tels que des restaurants, des manèges ou des boutiques souvenirs, mais l’aspect le plus important reste les enclos à dinosaures. Chaque joueur possède son propre plateau de laboratoire et son plateau de parc. Au cours de la partie, les joueurs devront obtenir de l’ADN de dinosaures pour ensuite l’utiliser dans des recettes d’ADN pour ramener ces bêtes préhistoriques à la vie et les placer dans leurs enclos. L’arrivée de nouveaux dinosaures augmente la popularité d’un parc, mais augmente aussi le niveau de risque pour la sécurité des visiteurs. Les joueurs doivent s’assurer d’avoir l’espace nécessaire pour accueillir leurs dinosaures et que le niveau de sécurité soit suffisant pour ne pas avoir de visiteurs dévorés. Améliorer les emplacements de laboratoires, embaucher des spécialistes et recruter des ouvriers supplémentaires permettent une meilleure performance durant la partie. À chaque tour de jeu, de nouveaux visiteurs feront leur arrivée au parc et devront être placés dans les différentes zones d’activités. La partie se termine lorsque toutes les cartes d’objectifs ont été réclamés.

Dinosaur Island est le genre de jeu qui peut avoir l’air intimidant, non pas pour sa palette de couleurs mais pour la quantité de matériel et d’étapes qu’il semble contenir. À première vue, on pourrait croire qu’il y a trop de plateaux et la mise en place peut avoir l’air longue à la première lecture des règlements. Cependant, je vous assure que le tout est bien réfléchi et que le fonctionnement en est impeccable. Lorsque l’on se met à jouer, on comprend alors comment les différents éléments peuvent interagir et tout se déroule très bien. Les joueurs commencent tous avec un enclos d’un espace occupé par un dinosaure de base et un kiosque touristique dans leur parc. Chacun commence aussi avec 1 unité de chacune des 3 ADN de base, des ouvriers, des scientifiques et un montant d’argent de départ. Un tour de jeu commence par le lancé des dés d’ADN par le premier joueur et se déroule ensuite en 5 phases et chaque phase se rapporte à un plateau en particulier. Des cartes d’objectifs et des cartes de rebondissements sont également piochés au début de la partie en fonction du nombre de joueurs. Les cartes de rebondissements étant des effets de jeu supplémentaires qui sont permanents ou déclenchés à certains moments dans la partie.

La phase 1 est celle de recherche et se déroule sur le plateau de phase 1 au centre de la table. À tour de rôle, en commençant par le premier joueur, chaque joueur peut assigner l’un de ses trois scientifiques pour obtenir le résultat de l’un des dés d’ADN, augmenter la limite de stockage d’ADN dans son laboratoire ou encore obtenir une nouvelle formule pour créer un nouveau dinosaure. Les joueurs peuvent aussi, s’ils le souhaitent, ne pas utiliser tous leurs scientifiques et en conserver pour les utiliser comme ouvrier supplémentaires à la phase 3. Les formules de dinosaures sont séparées en trois catégories: les herbivores, les petits carnivores et les grands carnivores. Les herbivores ont une séquence d’ADN plus facile à produire, suscite peu d’enthousiasme et ont une valeur de points de victoire plus faible, mais représentent peu de risque pour les visiteurs. En comparaison, les petits carnivores sont plus payants en terme de points mais sont plus dangereux tandis que les grands carnivores sont les plus rentables pour les points de victoire et l’enthousiasme, mais sont plus difficiles à produire.

La phase 2 est celle du marché, qui se passe sur le plateau correspondant au centre de la table. Encore une fois, les joueurs jouent les uns après les autres en commençant par le premier joueur. À son tour, le joueur peut dépenser de son argent pour embaucher un spécialiste, bâtir une activité, obtenir une amélioration de laboratoire ou encore acheter de l’ADN. Il y a 4 rangées dans le marché et les éléments qui sont sur ces rangées coûtent entre 2$ et 5$ d’après la rangée sur laquelle ils se trouvent (plus un frais additionnel pour les activités). Les joueurs effectuent 2 tours de table pendant la phase de marché, permettant à chaque joueur de procéder à 2 achats. S’il le souhaite, un joueur peut également décider de passer son tour d’achat et récolter 2$ de la réserve. Il peut le faire sur son premier achat, sur son deuxième ou sur les 2 s’il le souhaite.

La phase 3 est celle des ouvriers et chaque joueur joue sur son propre plateau de laboratoire identifiée phase 3. Pour cette phase de jeu, tous les joueurs jouent simultanément car leurs actions n’ont pas d’impact sur les autres joueurs. Pendant la phase des ouvriers, chaque joueur place ses ouvriers sur les différents espaces disponibles dans son laboratoire pour effectuer les actions correspondantes. Les actions de base disponibles pour le joueur sont de combiner des ADN de base pour créer un ADN avancé, créer un dinosaure, augmenter la capacité des enclos, augmenter le niveau de sécurité du parc et obtenir de l’argent depuis la réserve.

La phase 4 est celle du parc et chaque joueur joue sur son propre plateau de parc identifié phase 4. Pour commencer, à tour de rôle et en commençant par le premier joueur, les joueurs piochent dans le sac de visiteurs un nombre de meeples égal à leur niveau d’enthousiasme (niveau qui augmenter à mesure que des dinosaures sont ajoutés dans les parcs). Les joueurs sont ensuite libres de jouer tous simultanément pour gérer leurs files d’attente. Il existe deux types de visiteurs: les clients (jaune) et les resquilleurs (rose). Les joueurs obtiennent 1$ pour chaque client pioché (les resquilleurs ne paient pas leur entrée). Ensuite, les joueurs doivent placer les visiteurs dans les différentes zones d’activité en respectant la limite de chaque tuile, mais ils doivent le faire en plaçant d’abord les resquilleurs (qui jouent du coude pour être les premiers arrivés). Si un joueur a plus de visiteurs que d’espaces disponibles dans son parc, les visiteurs de plus attendent à l’extérieur. Lorsque les visiteurs sont placés, le joueur compare le niveau de risque de son parc à son niveau de sécurité. Si le niveau de risque dépasse le niveau de sécurité, des dinosaures dévorent des visiteurs (en commençant par les clients) à raison de 1 pour chaque niveau de risque supérieur à celui du niveau de sécurité. Le joueur perd un point pour chaque visiteur dévoré et marque ensuite des points de victoire pour les clients restants dans le parc.

La phase 5 est celle d’entretien. Un ordre de tour est établi dans l’ordre décroissant des points de victoire. Les éléments à 2$ du marché sont défaussés, les autres sont poussés le plus vers le haut possible pour combler les trous et de nouveaux éléments sont ajoutés pour compléter le tout. De nouvelles formules de dinosaures sont révélées s’il en manque, les joueurs récupèrent leurs ouvriers et leurs scientifiques, tous les visiteurs sont retournés dans le sac et les joueurs vérifient les effets des cartes de rebondissements.

Comme je le disais, ça peut avoir l’air d’être beaucoup d’étapes et beaucoup de choix, mais puisque chaque phase est sur un plateau, ça simplifie et ça découpe les choses à regarder. Une des choses qui m’a vraiment charmé est que l’on retrouve des cartes d’objectifs pour des parties courtes, des parties moyennes et des parties longues. On peut donc décider dès le départ si on veut une partie qui se déroule assez rapidement ou si on veut développer notre parc sur du long terme. Ce sont essentiellement les mêmes objectifs mais avec un degré plus long à atteindre, mais ça reste très intéressant et il y a quand même assez de variété pour faire en sorte que les parties sont différentes. Les cartes de rebondissements apportent aussi de gros changements au fonctionnement du jeu et feront de grosses différences, apportant encore une fois de la variété dans l’expérience de jeu d’une partie à l’autre.

Je pense que visuellement, les gens vont soit l’adorer ou le détester. Les couleurs sont très “néons” et donnent un esthétique très “années 80”  et peuvent ne pas plaire à tout le monde. Pour ma part, j’avoue que le tout aurait pu avoir une gamme de couleur plus “thématique” ou simplement plus sobre. Peut-être quelque chose qui fait simplement plus jungle ou parc style safari. Ceci dit, je m’y suis fait et les couleurs ne me dérangent plus, à part pour les couleurs choisies pour les différents ADN. Je trouve personnellement que les symboles des ADN de base sont si similaires qu’ils auraient pu leur donner des couleurs plus différentes pour bien les différencier. À part ce détail, j’ai trouvé que le matériel du jeu était très bien. Les plateaux de labo des joueurs sont vraiment bien pensés et j’adore que les emplacements pour les cubes soient avec relief. De façon générale, l’iconographie est simple, intuitive et facile à interpréter.

Les cotes de Mike (sur 10):

Qualité graphique: 7.5

Qualité des composants: 9

Facilité d’apprentissage: 6

Bon fonctionnement des mécaniques: 8.5

Appréciation générale: 9

Une lecture de règlements (ou une explication si vous en avez la chance) qui peut avoir l’air un peu longue et chargée au départ, mais qui en vaut vraiment la peine car on comprend rapidement ensuite le bon fonctionnement des mécaniques du jeu. J’ai adoré ce jeu et j’y ai joué pour l’instant uniquement avec des objectifs de parties courtes, mais j’ai bien hâte de l’essayer dans une partie longue. Si vous aimez les jeux de placement d’ouvriers et les dinosaures (même si vous n’aimez pas les dinosaures particulièrement), je vous recommande sérieusement ce jeu. Honnêtement, le prix est quand même élevé alors si vous avez l’occasion de l’essayer en premier avec quelqu’un qui le possède déjà (ou sinon allez essayer le démo au Jeuxjubes) ce serait préférable, mais je crois que vous serez charmé. Une extension du jeu est parue en 2018: Totally Liquid. Je n’ai pas encore eu la chance de l’essayer, mais elle ajoute des dinosaures aquatiques, des plans de parc qui rapportent des points lorsqu’ils sont respectés, de nouveaux spécialistes, des habiletés spéciales pour les ouvriers, du matériel pour jouer jusqu’à 5 joueurs et encore plus.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *