Salut les gamers!

Vous avez déjà vu des films d’espionnage et d’infiltration dans lesquels un agent secret doit se glisser parmi un groupe de personnes pour obtenir des informations et passer inaperçu. Ça semble facile à première vue, mais ce ne l’est pas toujours en réalité. Démasquer un espion n’est pas toujours chose facile non plus. Venez prendre part à un test de vos compétences à vous fondre dans la masse ou encore à découvrir qui est l’intrus dans un jeu où tous connaissent le mot secret sauf Le Caméléon.

Nombre de joueurs: 3 à 8 joueurs

Durée d’une partie: 15 minutes

Public: 14 ans et plus

Créateurs: Rikki Tahta

Éditeurs: Randolph, Big Potato

Sortie: 2018 (2017 pour la version originale anglophone)

Le Caméléon est un jeu de déduction, de mots et de bluff. Idéal pour les grands groupes de joueur. À chaque tour, une carte de mots secrets est révélées au milieu de la table. Chaque carte de mot secret possède un thème et 16 mots secrets reliés à ce thème. Les joueurs se font distribuer une carte joueur présentant des coordonnées pour tous sauf un, un des joueurs est le Caméléon. Les dés sont alors lancés et les joueurs avec une carte de coordonnées s’y réfèrent pour obtenir l’emplacement du mot de secret sur la carte de mots (comme par exemple: 1 jaune 7 bleu équivaut à la position D3 sur la grille). Ainsi, tous les joueurs sauf le Caméléon connaissent le mot secret (les coordonnées sont les mêmes sur toutes les cartes, bien entendu). À tour de rôle, les joueurs doivent dire un mot relié au mot secret, mais sans que ce soit trop évident pour éviter que le Caméléon puisse deviner le fameux mot secret. Ce dernier doit se baser sur les indices données et les 16 possibilités sur la carte de mots pour essayer au hasard un mot qui fonctionne avec le mot secret. Une fois que tous les joueurs ont dit leur mot, les joueurs peuvent débattre sur qui ils croient être le Caméléon. Ensuite, les joueurs votent pour le joueur qu’ils croient être le Caméléon. Le joueur ayant obtenu le plus de vote révèle sa carte joueur. S’il est le Caméléon, il a droit à une chance de deviner le mot secret. S’il réussit, le Caméléon marque un point. S’il échoue, tous les joueurs sauf le Caméléon marquent 2 points. Si le joueur voté n’était pas le Caméléon, le Caméléon s’est échappé et marque 2 points. Le premier joueur à obtenir 5 points est déclaré vainqueur. Les cartes de joueurs sont, évidemment, mélangées et redistribuées entre chaque tour (il y a même deux ensemble de carte joueurs pour changer les coordonnées d’un tour à l’autre).

Ce n’est pas le genre de jeu qui se base beaucoup sur la présentation visuelle mais plutôt sur le fonctionnement du jeu. Je dirais même que personnellement, et c’était quand même l’avis de quelques joueurs autour de la table, le design graphique au dos des cartes est un peu agressant sur l’oeil. Il est facile de comprendre l’intention derrière, c’est pour faire référence au caméléon qui se fond avec son environnement, mais le contraste aurait pu être un peu plus accentué pour que la vision soit plus facile et le principe serait quand même intact. Ceci étant dit, la disposition des coordonnées par rapport aux dés est claire, amusante et efficace. Les cartes sont faites d’un carton “plastifié” qui donne nettement l’impression qu’elles pourront rester en bon état pendant longtemps. Je les soupçonne même de pouvoir survivre à des accidents de breuvages renversés (mais je ne l’ai pas essayé).

Le jeu contient une quarantaine de cartes de mots secrets, avec chacun 16 mots de secrets, ce qui donne donc une possibilité de jouer un grand nombre de parties différentes. Il y a aussi une carte de mots secrets vierge sur laquelle on peut écrire avec le marqueur effaçable pour créer sa propre grille de mots secrets pour les esprits plus créatifs. Il y a une série de cartes joueurs “bleu” et une série “vert” et la différence est simplement que les “bleu” ont tous les mêmes coordonnées d’inscrites et les “vert” ont aussi tous les mêmes, mais différentes des “bleu”. Bien qu’on ne s’attend pas à ce qu’un joueur puisse connaître par coeur toute la grille de coordonnées, il est possible que le même lancé de dés se produise deux tours de suite et donc si le Caméléon était un joueur normal le premier tour, il se peut qu’il se souvient de la coordonnée de ces dés pour son tour et c’est pourquoi on alterne les cartes “bleu” et “vert” d’un tour à l’autre.

Je vais être honnête, ce n’est vraiment pas mon style de jeu préféré. Cependant, pour ce type de jeu, j’ai trouvé que Le Caméléon était bien conçu, bien balancé et qu’il était intéressant de voir le principe des dés lancés qui se rapportent à des coordonnées qui donnent un emplacement secret sur la grille de mots. Ça donne vraiment une impression de “code secret à déchiffrer”. Puisque les cartes de mots sont faites avec des thèmes, le Caméléon n’est pas non plus trop pris au dépourvu s’il est le premier ou le deuxième à devoir donner un mot, car il peut se baser sur les 16 mots devant lui et y aller avec quelque chose d’assez général qui peut toucher la majorité des mots présentés. C’est ensuite une question de savoir qui est le plus persuasif pour influencer les autres joueurs à voter vers un joueur en particulier. Que ce soit le Caméléon qui veut détourner l’attention vers un autre joueur, ou quelqu’un qui est certain d’avoir identifié le Caméléon et qui veut inciter ses coéquipiers à faire le bon choix.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 7 / Joueurs 7.5

Qualité des composants: Mike 7 / Joueurs 8

Facilité d’apprentissage: Mike 9 / Joueurs 9

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 9 / Joueurs 9

Appréciation générale: Mike 6.5 / Joueurs 8.5

Certains joueurs ont adorés, d’autres un peu moins, mais je crois que c’est surtout une question de savoir si les jeux de déduction de ce genre vous plaisent ou non et si vous aimez devoir convaincre les autres joueurs pour un vote. Je crois que c’est un bon jeu de party et un bon jeu à jouer en famille. Certains thèmes ne sont peut-être pas autant à la portée de tous, mais vous pouvez passer par-dessus et éventuellement créer vos propres cartes de mots secrets. Je crois aussi qu’il est préférable d’être le plus grand nombre de joueurs possibles (jusqu’à 8) pour avoir beaucoup de mots et une bonne discussion pour les votes.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *