Salut les gamers!

Dans un monde fantastique où les aventuriers s’associent sous forme de compagnie pour affronter les dangers, il arrive parfois que ce qui est vraiment important, dans le fond, c’est de se retrouver avec la plus grande part du trésor. Quelle est la meilleure façon de s’assurer d’avoir la plus grande part du trésor? C’est simple: tabasser les autres aventuriers et soyez le seul à tenir debout pour ramasser la totale. Venez donc distribuer des coups à vos adversaires dans le jeu de cartes de cette semaine: Dungeon Mayhem.

Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 15 à 25 minutes

Public: 8 ans et plus

Créateurs: Jordan Comar et Roscoe Wetlaufer

Éditeurs: Wizards of the Coast

Sortie: 2018

Dans Dungeon Mayhem, chaque joueur incarne un personnage parmi un choix de quatre aventuriers: Sutha la demi-orque barbare, Azzan le magicien, Lia l’elfe paladin ou encore Oriax le tieffelin voleur. Chaque joueur choisit donc un personnage et prend le paquet de cartes correspondant. Les joueurs commencent la partie avec trois cartes en main, une carte de points de vie avec un jeton sur le maximum de points (10) et une carte d’aide. À son tour, le joueur pioche une carte de son paquet et joue ensuite une carte de sa main et en applique les effets. Les effets réguliers sont d’attaquer un autre joueur et lui faire perdre des points de vie, piocher de nouvelles cartes, obtenir des actions supplémentaires (pour jouer d’autres cartes dans le même tour) ou encore récupérer des points de vie. Chaque personnage possède aussi des cartes spéciales qui lui sont propres. Si à un moment un joueur se retrouve sans carte dans ses mains, il en pioche deux de son paquet. Le jeu continue jusqu’à ce que tous les joueurs, sauf un, sont éliminés en ayant perdus tous leurs points de vie.

C’est un jeu avec la licence officielle Donjons et Dragons. Les amateurs du célèbre jeu de rôle pourront donc voir les références avec les classes de personnages et certains noms de cartes dans les différents paquets. Ceci étant dit, il n’est aucunement nécessaire de savoir quoi que ce soit sur cet univers pour pouvoir jouer à Dungeon Mayhem qui est un jeu simple et rapide. Il est facile de constater que de toutes façons le but n’était pas de faire un jeu super sérieux car au lieu d’utiliser des illustrations riches comme on en trouve dans les livres de D&D ils ont plutôt opter pour des illustrations beaucoup plus “cartoon”. Le tout tient dans une toute petite boîte. Le fait que les cartes d’aide et les cartes pour marquer les points de vie soient de la même dimension que les autres cartes aide beaucoup à cet effet. Cependant, les jetons présents dans le jeu semblent être dans un matériel plus proche des cartes à jouer que du carton habituel dans lequel on retrouve des jetons et c’est un peu bizarre et les rend plus difficile à manipuler.

Le jeu est si simple à apprendre et à jouer. Tout a été expliqué dans le paragraphe de présentation. Au début du tour, le joueur pioche une carte qu’il ajoute à sa main et ensuite il joue une carte de sa main. S’il joue une carte avec des symboles d’attaque, il choisit un autre joueur à qui il fait un point de dégât pour chaque symbole d’attaque sur la carte. S’il y a des symboles d’éclair ou de cartes avec un plus dessus, le joueur obtient un nombre d’actions supplémentaires ou pioche des cartes de son paquet en fonction du nombre de symboles appropriés sur la carte. Toutes ces cartes sont jouées et immédiatement défaussées par la suite. Les seules cartes qui restent en jeu sont celles avec des boucliers, qui ajoutent de la défense au joueur qui les a jouer. Lorsqu’un joueur se fait attaquer mais qu’il a des cartes avec des boucliers devant lui, chaque bouclier le protège d’un dégât. Lorsqu’une carte avec des boucliers a reçus autant de dégâts qu’elle possède de boucliers, que ce soit en un tour ou en plusieurs, elle est retirée du jeu. Les cartes les plus complexes sont les cartes spéciales de chacun des personnages mais leur effet est très simple et expliqué sur les cartes et sur les cartes d’aide.

Le seul point négatif que je peux voir est sur le long terme. Le jeu ne contient que ces 4 personnages. Je crains donc qu’à force d’y jouer il est possible que les joueurs s’en lassent, mais ça devrait se produire uniquement si les joueurs y jouent souvent dans un court laps de temps. Je crois que c’est le genre de jeu que l’on sert en fin de soirée pour terminer avec un petit quelque chose de rapide et qu’on y joue une ou deux parties seulement à la fois. Je précise par contre qu’il est plus intéressant d’y jouer à 4 joueurs car si vous y jouer à deux vous pourrez remarquer que certains duos de personnages donnent vraiment l’impression d’être débalancés alors que ça se ressent moins dans une partie à 4 joueurs.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents le mardi, sur 10)

Qualité graphique: Mike: 7.5 / Joueurs: 7

Qualité des composants: Mike: 7 / Joueurs: 6

Facilité d’apprentissage: Mike: 9 / Joueurs: 9

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike: 9 / Joueurs: 9

Appréciation générale: Mike: 7 / Joueurs: 6.5

Je crois que c’est le genre de jeu qui vaut définitivement la peine de découvrir. C’est facile à comprendre et à jouer. Ce n’est pas nécessairement pour tous les joueurs non plus. Si vous n’aimez pas le type de jeu de combat dans lequel vous devez confronter toujours les autres joueurs et prendre la décision de qui attaquer, vous ne serez pas emballé. C’est sur le thème de D&D pour ceux que ça intéresse mais ne nécessite aucune connaissance de D&D pour ceux qui ne sont pas familier avec le jeu de rôle. Léger bémol, il est en anglais seulement alors vous voudrez peut-être vous faire une petite feuille de traduction pour les cartes spéciales des personnages si vous jouez avec des personnes qui ne comprennent pas l’anglais.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *