Salut les gamers!

Le temps est venu de tenir le tournoi des 12 saisons. Cette compétition attire tous les plus grands sorciers du royaume, vous compris. Vous devrez vous mesurer aux autres maîtres des forces arcaniques et le vainqueur après ces trois années d’affrontements sera déclaré le nouvel archimage du royaume de Xidit. Rassemblez vos meilleurs objets magiques et vous plus fidèles familiers et montrez de quel élément vous vous chauffez dans Seasons.

Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 60 minutes

Public: 14 ans et plus

Créateurs: Régis Bonnessée

Éditeurs: Libellud

Sortie: 2012

Seasons est un jeu de cartes avec des mécaniques de draft (repêchage), de gestion de ressources et de lancé de dés. En début de partie, les joueurs doivent procéder à un draft pour se sélectionner un paquet de 9 cartes chacun qu’ils divisent ensuite en 3 piles. Les joueurs prennent les cartes de la première pile en main pour commencer l’an 1 de la compétition. Le premier joueur lance les dés de la saison (bleus au début de la partie) puis sélectionne un dé pour son tour. Les autres joueurs choisissent tous ensuite un dé également et un dé ne sera pas sélectionné. À son tour, le joueur doit effectuer les actions du dé qui consistent à recevoir des jetons d’énergie, augmenter sa puissance pour pouvoir jouer plus de cartes, piocher de nouvelles cartes ou cristalliser des énergies ou tout simplement recevoir des cristaux. Ensuite, si le joueur possède l’énergie nécessaire et qu’il n’a pas atteint son maximum de puissance (soit la quantité de cartes qu’il peut avoir joué devant lui), il peut jouer des cartes de ses mains devant lui. Les cartes représentent des familiers ou des objets magiques qui permettent au joueur de bénéficier de bonus de jeu et de marquer des points à la fin de la partie. Lorsque chaque joueur a joué son tour, le jeton de saison est avancé du nombre de petits points présents sur le dé qui n’a pas été utilisé. Le nouveau premier joueur lance ensuite les dés de saison (les mêmes ou ceux de la saison suivante dépendamment du nombre de cases que le jeton saison a avancé). Lorsque le jeton de saison a fait le tour du plateau, la deuxième année du tournoi commence et les joueurs ajoutent à leur main leur deuxième pile de cartes qu’ils ont préparé en début de partie. Même chose lorsque la troisième année commence. La partie se termine à la fin de la troisième année et les joueurs comptent combien ils ont de points inscrits sur les cartes jouées devant eux et y additionnent la quantité de cristaux qu’ils ont amassés. Le joueur avec le plus de points gagne.

Seasons fait partie de ces jeux qui sont un peu plus compliqués à maîtriser, mais qui ont beaucoup de potentiel et peuvent être très amusants pour les personnes qui prennent le temps de l’apprivoiser. Heureusement, le jeu suggère des ensembles de cartes pour les joueurs qui y jouent pour la première fois et évite donc la partie qui consiste à faire un draft pour sélectionner des cartes, car ça peut être un peu difficile de faire des bons choix pour les joueurs qui n’ont jamais joué et ne connaissent donc pas le type de dynamique que l’on retrouve dans une partie. Même avec cette aide, je ne recommanderais cependant ce jeu qu’à des joueurs avertis.

Il faut bien comprendre l’iconographie présente sur les dés et sur les cartes. On peut retrouver assez facilement des explications dans le livre si on a un oubli. Les joueurs se verront lire et relire leurs cartes afin de bien choisir le bon moment pour jouer chacune d’entres elles. C’est un jeu avec une belle complexité, mais une complexité qui se gère et qui devient de moins en moins complexe plus on joue. Certaines cartes valent beaucoup plus la peine d’être jouées en début de partie et d’autres plutôt en fin de partie. Ce peut ne pas être évident pour un joueur qui en est à sa première partie et qui ignore à quel rythme le jeu se déroule, mais c’est une connaissance rapidement acquise.

J’ai bien aimé l’apparence visuelle du jeu autant au niveau des illustrations des cartes et des plateaux que le matériel comme les gros dés et les jetons d’énergie. Pour ce qui est de la mécanique de jeu et du rythme de la partie, j’ai trouvé que c’était très fluide. Si on ne tient pas compte de la sélection des cartes au début de la partie, un tour de jeu est assez simple et se résume à choisir un des dés qui a été lancé, recevoir ce que le dé donne, jouer une ou des cartes si l’énergie et la puissance nécessaire sont disponibles. Ça se fait assez rapidement et assez simplement. Il nous est également offert d’utiliser des “bonus” de jeu qui sont représentés sur les plateaux des joueurs qui permettent de changer des jetons d’énergie, augmenter le taux de cristallisation, augmenter sa puissance ou encore de changer des cartes, mais ces “bonus” viennent avec un coût et font perdre des points de victoire à la fin de la partie en fonction du nombre de “bonus” utilisés.

La quantité de cartes disponibles est assez grande (50) et le jeu suggère de ne jouer qu’avec les cartes numérotées de 1 à 30 pour les premières parties. Chaque carte est disponible en deux exemplaires. Il est donc possible de faire plusieurs parties et d’avoir de la variété au niveau des stratégies adoptées par les joueurs et donc une diversité de partie en partie dans le choix des cartes à utiliser. De plus, deux extensions de jeu sont sortis en 2013 et 2014, Enchanted Kingdom et Path of Destiny qui ajoutent chacune 20 nouvelles cartes en plus de d’autres éléments de jeu additionnels qui viennent changer la partie.

Les cotes de Mike: (sur 10)

Qualité graphique: 8.5

Qualité des composants: 8.5

Facilité d’apprentissage: 7

Bon fonctionnement des mécaniques: 7.5

Appréciation générale: 7

Sans être un jeu extra compliqué, je crois quand même que Seasons s’adresse à un public de joueurs un peu plus expérimentés. Surtout si les joueurs veulent procéder à la partie de draft au début de la partie. Ceci étant dit, j’ai bien aimé y jouer et je sais que je suis loin d’avoir fait le tour des différentes stratégies et différents combos de cartes possibles et je n’ai même pas encore eu la chance d’essayer les extensions. Certains joueurs auront peut-être joué à Lords of Xidit qui est sorti en 2014 et pourraient être intéressés à découvrir ce titre qui le précède et qui se situe dans le même univers.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *