Salut les gamers!

Participez à la construction de monuments historiques. Entourez-vous de ressources, établissez une cité grandiose et érigez les merveilles du monde! Si ce sont des envies de conquête qui vous habitent, alors forgez vos armes, formez vos hommes et faites marche avec votre armée pour établir votre suprématie militaire! Ou peut-être est-ce un autre type de conquête qui vous tient à coeur. Peut-être préférez-vous partir à la conquête de la science et avancer votre cité par les découvertes technologiques. Peu importe le chemin que vous allez choisir, faites-le mieux et plus rapidement que votre adversaire dans 7 Wonders Duel.

Nombre de joueurs: 2 joueurs

Durée d’une partie: 30 minutes

Public: 10 ans et plus

Créateurs: Antoine Bauza et Bruno Cathala

Éditeurs: Repos Production

Sortie: 2015

7 Wonders Duel est un jeu de collection de cartes. Ressemblant à son prédécesseur 7 Wonders, il se joue sur trois âges dans lesquels les joueurs doivent collectionner des cartes pour obtenir des ressources et des points en plus de procéder à la construction de merveilles du monde. Cependant, comme le suggère le titre du jeu, cette édition est créée spécialement pour se jouer à 2 joueurs. Plutôt que de procéder à un draft en même temps, les joueurs vont chercher les cartes chacun leur tour sur la table dans un agencement de cartes ouvertes et temporairement cachées. À son tour, le joueur choisit une des cartes disponibles sur la table puis à le choix de l’ajouter à sa cité, s’il peut payer le coût de la carte, de la défausser pour obtenir de l’or ou encore de l’utiliser pour construire l’une de ses merveilles. Le fonctionnement d’acquisition des cartes est le même que dans 7 Wonders, soit qu’il faut pouvoir payer le coût d’une carte pour l’ajouter à sa cité, lorsqu’il y en a un, et certaines cartes des âges 1 et 2 peuvent permettre d’obtenir gratuitement des cartes des âges suivants. Lorsqu’un joueur obtient des symboles militaires, il fait progresser le jeton de suprématie militaire vers son adversaire. Si le jeton se rend jusqu’au camp de l’adversaire, la partie se termine et le joueur avec la suprématie militaire est vainqueur. Si un joueur obtient six des sept symboles scientifiques dans sa cité, il gagne pas suprématie scientifique. Si aucune de ces deux conditions ne se produit, la partie se termine lorsque toutes les cartes des trois âges ont été prises et les joueurs font alors la somme de leurs points pour déclarer le vainqueur.

La première fois que j’ai joué à 7 Wonders Duel, je n’avais pas encore fait l’expérience de 7 Wonders. Malgré cela, le jeu est quand même assez simple à apprendre et j’avais bien apprécié. Les cartes sont agencées différemment à chaque âge pour offrir un peu de variété. Certaines rangées de cartes sont face visible et d’autres face cachée. Seulement les cartes qui ne sont pas obstruées par d’autres cartes sont disponibles pour les joueurs. Lorsqu’un carte face cachée est “libérée”, elle est retournée face visible. L’iconographie est simple à comprendre et les symboles sont tous bien expliqués dans le petit livret de règles.

Ayant découvert depuis le classique 7 Wonders, j’ai rejoué ensuite à la version duel et j’ai encore plus aimé que la première fois. Bien entendu, le fait de beaucoup aimé l’univers de 7 Wonders aide beaucoup. Le jeu de duel conserve tout de l’original qui en fait un jeu qui est simple mais avec une belle profondeur qui permet de faire des points de plusieurs façons différentes. Les modifications apportées pour en faire un jeu pour deux joueurs sont bien dosées et permettent de faire que tout fonctionne bien, comme la suprématie militaire et scientifique qui sont des concepts vraiment bien adapté dans cette version. J’ai beaucoup aimé que la partie puisse se terminer tout d’un coup si un des deux joueurs réussi à obtenir l’une de ces deux suprématies. Il faut alors toujours porter attention non seulement aux cartes que l’on souhaite obtenir, mais aussi aux cartes qui peuvent être convoitées par notre adversaire. Il est parfois judicieux de prendre un tour pour jouer non dans son propre intérêt, mais contre l’intérêt de son adversaire si c’est pour l’empêcher de mettre fin prématurément à la partie avec une victoire.

À chaque partie, trois cartes de chaque âge sont retirées au hasard, trois cartes guilde sont ajoutées au hasard dans le paquet de l’âge trois et seulement cinq jetons de progrès sont utilisés. Ceci permet d’avoir des petits changements à chaque partie car on ne sait jamais quelles cartes sont manquantes, quelles cartes de guildes seront présentes pour permettre des points supplémentaires et les jetons de progrès offrant des bonus sont différents de partie en partie. Donc, même les joueurs qui jouent énormément ne peuvent calculer avec précision ce qui peut se passer dans une partie puisque certains éléments sont aléatoires, sans compter en plus le placement aléatoire des cartes sur la table à chaque âge.

Les cotes de Mike: (sur 10)

Qualité graphique: 7.5

Qualité des composants: 7

Facilité d’apprentissage: 8

Bon fonctionnement des mécaniques: 9

Appréciation générale: 9

J’ai vraiment beaucoup aimé 7 Wonders Duel, surtout après avoir joué aussi au titre original 7 Wonders bien qu’il ne soit absolument pas nécessaire d’y avoir joué pour pouvoir profiter de la version duel. Je trouve que le temps de jeu est parfait, pas trop court et pas trop long. Tout se déroule en symboles sur les cartes, alors aucune lecteur à faire à part pour les règlements. Une extension du jeu est parue en 2016 appelée Panthéon que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’essayer. Je sais que cette extension ajoute de nouvelles cartes de merveilles et de guildes en plus d’ajouter un principe de jeu dans lequel les joueurs doivent se mériter la faveur de certains dieux pour obtenir des bonus de jeu. Ça me semble très intéressant et un bel ajout au jeu de base.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *