Salut les gamers!

En cette année 2471, les ressources se font rares et le sable s’étend à perte de vue. Vous avez pris sur vos épaules la responsabilité de faire survivre votre clan et en êtes devenu le chef. Vous avez dans l’espoir de pouvoir découvrir de nouvelles terres et les ajouter à votre territoire pour profiter de leurs richesses. Vous et vos meilleurs explorateurs parcourez donc les étendues désertes à bord de votre camion-citerne alors que vous apercevez au loin un nuage de sable qui s’élève de la route: un clan ennemi est dans le coin. Vous devez vous dépêcher et prendre possession des nouvelles terres avant le clan adverse en envoyant vos explorateurs au loin, en marchandant avec les Tuareks, mais surtout en gardant un oeil sur votre ressource la plus précieuse: le kérosène dans votre citerne. Évitez la panne sèche et établissez votre domination sur les nouvelles terres dans Kero.

Nombre de joueurs: 2 joueurs

Durée d’une partie: 30 minutes

Public: 9 ans et plus

Créateurs: Prospero Hall

Éditeurs: Hurrican

Sortie: 2018

Kero est un jeu de dés, de prises de décisions rapides et de contrôle de territoires spécifiquement pour deux joueurs. Le jeu se déroule dans un univers post-apocalyptique dans lequel les joueurs doivent acquérir des cartes et des tuiles de terres inexplorées dans le but d’obtenir le plus de points de victoires possibles. Chaque joueur possède un camion-citerne servant également de sablier pour gérer leur ressource de kérosène, ce qui définit également leur temps de jeu. Au début d’un tour, un joueur peut dépenser des jerricans d’essence pour faire un plein de kérosène, ce qui consiste à tenir le camion-citerne de façon à ce que le sablier se “remplisse” pendant que le joueur adverse lance des dés afin d’obtenir des flammes pour mettre fin au remplissage. Ensuite, le joueur prend les dés blancs et des dés bonus s’il dépense des jerricans ou s’il a un bonus permanent. Lorsqu’il est prêt, le joueur place son camion-citerne à la verticale pour que le kérosène s’écoule et pendant ce temps il lance des dés pour obtenir les faces nécessaires pour obtenir des cartes du plateau. Lorsque le joueur est satisfait de ses dés, il remet son camion à plat et utilise les ressources sur ses dés pour obtenir des cartes et envoyer des explorateurs sur les tuiles de terres inexplorées. À la fin du tour d’un joueur, des cartes sont ajoutées sur le plateau pour compléter les espaces vides. Si une carte de conquête est révélée, les joueurs s’arrêtent pour se diviser les 4 tuiles de territoires en remportant celles sur lesquelles le nombre de leurs explorateurs est majoritaire. Le jeu se termine après la troisième conquête.

J’ai été agréablement surpris par Kero. Visuellement, j’ai été charmé. Le thème post-apocalypse du type un peu “Mad Max” dans le désert avec le kérosène et le besoin de trouver des nouvelles terres qui possèdent encore des ressource m’a plus instantanément. Au niveau des illustrations, c’est bien personnel, mais j’ai vraiment adoré. Un style de graphisme un peu bande dessinée mais pas trop, bien dosé, les collants d’explorateurs sur les rondelles de bois qui ajoutent l’impression d’avoir vraiment une équipe d’explorateurs alors que les visages ne changent rien au jeu. Les tuiles de territoires sont dans un bon carton bien épais. Et bien entendu, les camions-citernes qui servent de sabliers, c’est vraiment bien pensé et c’est vachement intéressant à avoir sur la table.

Le principe de base du jeu est simple à apprendre. On lance des dés, on fait attention pour ne pas manquer de kérosène dans notre citerne et avec les faces de dés obtenues on obtient des cartes qui nous donnent des points, des bonus permanents ou des bonus instantanés. On a aussi la possibilité de se procurer et de jouer des jetons de Tuareks, une tribu du désert, qui nous donne aussi des bonus et il est aussi possible de placer des explorateurs sur les territoires. Ça se comprend assez bien, particulièrement avec le jeu mis en place devant soi. Avoir sa propre limite de temps, qui se transforme en fait en gestion de temps, avec notre camion-citerne pendant qu’on gère nos lancés de dés est vraiment unique et je n’ai pas eu d’expérience similaire dans d’autres jeux, ou à tout le moins il n’y a rien qui me vient en tête en ce moment. C’est nouveau et c’est très amusant. Il faut aussi gérer quand on dépense des ressources sous forme de jerricans d’essence pour “faire le plein” et essayer d’ajouter le plus de kérosène possible dans la “bonne partie” de notre camion-citerne.

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que Kero possèdent quand même une certaine complexité. Ce n’est pas un jeu difficile à saisir ou à jouer, mais ce n’est pas non plus un jeu ultra-simpliste, ce qui est parfois le cas avec des jeux pour deux joueurs. Il y a quand même plusieurs éléments à gérer, un beau plateau de jeu et le tout donne une impression d’un bon jeu bien complet. Bien entendu, ceci implique qu’il y a des petites spécifications au niveau des règlements auxquelles il faut prêter attention. Il faut bien comprendre l’iconographie sur les cartes et surtout sur les tuiles de territoires car il est facile de mal les interpréter. L’utilisation des Tuareks est décrite comme étant “n’importe quand pendant votre tour”, mais lorsque l’on s’attarde à la lecture des descriptions des jetons, on comprend qu’il y a en fait des moments précis pour jouer certains d’entre eux et il y en a même un qui se joue en fait pendant le tour de votre adversaire. Il faut aussi bien lire les conditions de fin de partie, car un dernier tour peut être fait par le deuxième joueur après la dernière carte de conquête, mais pas par le premier joueur. Ceci étant dit, vous aurez rapidement compris toutes les petites règles spécifiques et il ne vous restera qu’à profiter du jeu et à vous amuser.

Les cotes de Mike: (sur 10)

Qualité graphique: 8.5

Qualité des composants: 9

Facilité d’apprentissage: 8.5

Bon fonctionnement des mécaniques: 8

Appréciation générale: 9

J’ai beaucoup aimé Kero. C’est toujours intéressant de découvrir de bons jeux pour 2 joueurs. Surtout des jeux avec une quantité raisonnable de matériel mais qui se joue quand même dans un délais assez court sans être “trop court” car même si on est 2 joueurs on ne veut pas nécessairement faire des “jeux rapides”. Kero apporte des concepts de jeux que j’ai trouvé innovateurs et amusants. Si vous mettez la main sur un exemplaire, vous pourrez aussi constater que l’insert dans la boîte pour ranger le jeu est tout simplement fantastique. Je le recommande hautement à tous ceux et celles qui se cherche un jeu pour les moments où ils ne sont pas en groupes et qui veulent quelque chose de compétitif, mais tout de même passif car il s’agit plus d’un jeu dans lequel chacun tente de bien réussir pour soi-même plutôt que d’attaquer l’autre.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *