Salut les gamers!

Un grand palais. Une cours remplis de paravents. Deux princesses, promises à de vieux mandarins, cherchent à s’échapper avec de jeunes capitaines de la garde dont elles sont tombées amoureuses. Vous devez diriger les pas discrets de votre princesse et traverser la cours des paravents pour la mener jusqu’à son capitaine, mais prenez garde car les serviteurs du palais sont à votre recherche grâce à leurs miroirs. Heureusement, votre servante est à votre disposition pour brouiller les pistes. Saurez-vous réunir votre princesse et son capitaine avant que votre adversaire ne réunissent les siens? C’est ce que vous verrez dans Princess Jing.

Nombre de joueurs: 2 joueurs

Durée d’une partie: 15 à 30 minutes

Public: 8 ans et plus

Créateurs: Roberto Fraga

Éditeurs: Matagot

Sortie: 2018

Princess Jing est un jeu de bluff, de stratégie et de déplacement. Un joueur contrôle l’équipe verte et l’autre l’équipe rouge et ils se font face. De son côté du plateau, un joueur voit seulement son côté des paravents et donc son équipe composée de une princesse, une servante, deux porteurs de miroir et deux animaux (les animaux sont dans la version avancée). Il voit également son capitaine de la garde qui attend de l’autre côté du plateau (ou trois capitaines dans la version avancée). À son tour, le joueur doit déplacer deux paravents adjacents, diagonales inclusivement, sans les tourner pour ne pas révéler le côté caché. Le but est de faire progresser sa princesse pour l’amener juste devant le capitaine de la garde tout en tentant de trouver la princesse adverse en utilisant ses serviteurs à miroir. Si le joueur trouve ainsi la princesse adverse, il peut la renvoyer sur la première rangée de paravents et ralentir sa progression. Le premier joueur qui réunit sa princesse et son capitaine a gagné. Dans la version avancée, chaque joueur place également deux des trois animaux à sa disposition dans dans paravents et chaque joueur doit trouver ces deux animaux spirituels représentant les qualités du capitaine élu de leur coeur, se référer à sa carte des capitaines pour déterminer quel capitaine correspond à la combinaison des deux animaux et réunir sa princesse et ce capitaine. (Ils ne se sont jamais vu, ne pouvant que communiquer à travers les paravents car les futurs époux des princesses leur interdisait tout contact avec un autre homme)

C’est intéressant de découvrir des jeux avec du matériel différent de ce qu’on voit habituellement. Les paravents en 3D rendent vraiment le jeu attrayant et toute la dynamique de voir l’endos des paravents, soit le côté de l’adversaire, grâce à des petits miroirs est vraiment sympathique. Tout dépend bien sûr de la grandeur des joueurs, de la hauteur des sièges et de la table et de l’emplacement des paravents sur le jeu, mais il peut arriver souvent qu’on ne voit qu’une partie d’un personnage dans un miroir et il faut alors se pencher un peu pour regarder à travers les trous au sommet des paravents pour mieux voir le personnage dans le miroir. Il est parfois essentiel de le faire pour identifier la princesse car celle-ci et sa servante sont identiques à la seule exception que la princesse porte une couronne et la servante un capuchon. Bien entendu, se pencher pour regarder un miroir donne un indice à l’adversaire qu’un miroir se tient à cette position. Il faut donc être soit subtil, soit regarder à chaque fois comme s’il y avait un miroir même s’il n’y en a pas pour brouiller les pistes.

La version de base, dans laquelle il n’y a qu’un capitaine de chaque côté et les animaux spirituels ne sont pas utilisés, est très bien pour introduire les nouveaux joueurs au concept du jeu et à l’utilisation des miroirs sans s’engager dans une partie trop longue. Ça peut se régler en 10 minutes à moins que les joueurs soient très bons à trouver la princesse adverse et la renvoie sans arrêt au début du parcours. On peut ensuite passer à la version avancée avec le capitaine “mystère” et les animaux spirituels. C’est plus long comme partie car il y a plus de personnages à trouver, mais c’est un mode très intéressant. Il existe trois cartes de combinaisons capitaines-animaux pour chaque joueur et la carte est prise au hasard au début de chaque partie, changeant les combinaisons possibles.

Les cotes de Mike: (sur 10)

Qualité graphique: 7

Qualité des composants: 8.5

Facilité d’apprentissage: 8

Bon fonctionnement des mécaniques: 8

Appréciation générale: 6.5

J’ai trouvé que c’était un petit jeu de duel intéressant. Il faut faire attention au montage des paravents, surtout à l’insertion des personnages. Je vous suggère fortement de placer les personnages principaux (princess, servante et serviteurs avec miroirs) pendant l’assemblage des paravents car ils n’auront jamais besoin d’être retirés. Insérez-les avant d’ajouter la pièce centrale, voire commencez par le personnage. Pour les animaux, qui doivent être ajoutés et retirés à chaque partie, je vous suggère de retirer la mur central avant d’ajouter ou retirer l’animal pour éviter de plier ou casser des cartons. Une fois que le tout est en place, c’est un petit jeu agréable mais je ne me vois pas y jouer des parties encore et encore une après l’autre, mais plutôt une ou deux de temps en temps.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *