Salut les gamers!

Alors, tu as cru que tu pourrais être la personne le plus influente de l’Ouest juste comme ça? Ce ne sera pas aussi simple. Il va falloir régler ça avec une partie de poker…aux dés. Ouais, on fait les choses différemment dans le Far West. Accrochez-vous à vos billets de banques, préparez vos pioches et préparez-vous à rouler des mains de poker dans Dice Town.

Nombre de joueurs: 2 à 5 joueurs

Durée d’une partie: 45 minutes

Public: 10 ans et plus

Créateurs: Bruno Cathala et Ludovic Maublanc

Éditeurs: Matagot

Sortie: 2009

Dice Town est un jeu de dés dans lequel les joueurs doivent obtenir des points de victoire en amassant des pépites d’or, des titres de propriété, de l’argent et des cartes du magasin général. À chaque tour de jeu, tous les joueurs brassent en même temps leurs dés dans leur coupe. De façon cachée, chaque joueur sélectionne un seul dé (ou plusieurs ou pas du tout, contre une somme d’argent) à conserver puis tous révèlent leur choix en même temps. Les dés conservés sont mis de côté et le reste est rebrassé. Les joueurs sélectionnent encore un dé (ou plus ou moins) à conserver et ainsi de suite jusqu’à ce que les cinq dés soient conservés. Lorsque c’est fait, on vérifie chaque endroit de la ville en commençant par la fauche. Chaque lieu correspond à une face de dé et le joueur avec la plus grand quantité de cette face active le lieu et y gagne quelque chose. Donc la personne qui a le plus de “9” remporte des pépites d’or, la personne avec le plus de “10” gagne l’argent à la banque et ainsi de suite. Une fois rendu au “Town Hall”, c’est la meilleure main de poker qui remporte des titres de propriété. Le jeu se poursuit jusqu’à ce que la mine de pépite soit vide ou que tous les titres de propriété ont été gagnés.

Au point de vue graphisme et matériel de jeu, c’est vraiment divertissant. Le style un peu “cartoon” sur les cartes du magasin général donne des illustrations sympathiques. Les dés représentent clairement des cartes pour le poker, les gobelets pour brasser sont sympathiques et les billets de banque ont une texture intéressante au lieu d’être simplement du papier lisse et ordinaire. Le plateau représente bien une petite ville du Far West de l’époque, c’est rigolo.

Le jeu n’est pas très compliqué à comprendre. Essentiellement, le joueur doit avoir un objectif et choisir un lieu qu’il veut utiliser pendant ce tour, tenter d’obtenir le plus de faces de ce lieu pour “gagner” le tour et obtenir la récompense voulue mais tout en sachant changer ses plans s’il voit que d’autres joueurs ont peut-être le même objectif et ont une longueur d’avance sur lui. C’est donc un peu une question de gérer les probabilités de réussir à être le joueur majoritaire pour les actions visées.

La dynamique du jeu est donc grandement affectée par le nombre de joueurs dans la partie. Pour 2 ou 3 joueurs, il est assez facile de voir qui ira vers quel lieu et s’arranger pour que chaque joueur puisse réussir à obtenir au moins une récompense quelque part. À 4 ou 5 joueurs, il peut arriver plus souvent que des égalités se produisent et que certains joueurs soient moins chanceux et n’obtiennent rien. Heureusement, le Doc Badluck est là. Ce lieu est réservé expressément aux joueurs qui n’ont obtenu aucune majorité dans un autre lieu pendant le tour.

Les tours se déroulent assez rapidement, surtout qu’il est possible pour les joueurs de dépenser des dollars pour conserver plus d’un dé à la fois et lorsqu’un joueur se retrouve avec 5 dés conservés, les autres joueurs ne bénéficient que d’un dernier lancé de dés et doivent conserver ce dernier résultat. Ensuite, passer les lieux pour vérifier les majorités se fait très vite et facilement.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 8.5 / Joueurs 8.5

Qualité des composants: Mike 8.5 / Joueurs 8

Facilité d’apprentissage: Mike 8 / Joueurs 8.5

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 8/ Joueurs 9

Appréciation générale: Mike 6.5 / Joueurs 6.5

Dice Town est intéressant, mais je n’ai pas accroché autant que je l’aurais cru. Peut-être qu’il manque un peu de diversité pour être un gros jeu à mon goût, mais tout en prenant trop de temps pour être un petit jeu rapide qui serait à recommencer encore et encore. Je sais qu’il existe l’extension Cowboys qui ajoute au jeu un troupeau de vaches dont il faut faire collection et qu’il faut garder avec attention pour remporter des points ainsi que l’extension Wild West qui ajoute la possibilité d’un 6e joueur, des actions pour les personnes qui arrivent en 2e position pour les différents lieux et de nouvelles cartes, ce qui amènerait peut-être le jeu à un niveau qui me plairait plus, mais je n’ai pas eu la chance d’essayer ces extensions. J’en ferais l’essai volontier par contre si j’en avais l’occasion.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article.

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *