Salut les gamers!

Encore une fois cette année, le Roi Fou se fait l’hôte d’un grand tournoi ouverts aux champions du monde. Celui qui en sortira vainqueur pourra gagner sa place sur la trône. Cependant, le Roi Fou n’a jamais perdu sa place en plus de 1000 ans. Serez-vous l’élu qui saura le détrôner? Venez vous mesurer aux autres champions dans Dice Throne.

Nombre de joueurs: 2 à 6 joueurs

Durée d’une partie: 20 à 40 minutes

Public: 8 ans et plus

Créateurs: Nate Chatellier et Manny Trembley

Éditeurs: Roxley et Mind Bottling Games

Sortie: 2018

Dice Throne est un jeu de dés dans lequel on retrouve également l’utilisation tactique de cartes et d’habiletés variées en fonction des héros utilisés. Chaque joueur choisit l’un des 6 héros et prend le matériel relié à ce champion spécifique: plateau, dés, cartes, jetons et compteurs de vie et de points de combat. Chaque héro est unique et fonctionne un peu différemment des autres, chacun avec ses pouvoirs particuliers. Dans une partie, les joueurs jouent à tour de rôle jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un joueur avec des points de vie au-dessus de zéro. Pendant un tour, un joueur vérifie si des effets de jeu l’affecte en début de tour. Il reçoit ensuite un point de combat et une nouvelle carte qu’il ajoute à sa main. Le joueur actif obtient alors la possibilité de jouer des cartes pendant sa première phase principale. Vient ensuite la phase d’offense dans laquelle le joueur actif lance ses 5 dés (et dispose de deux relances optionnelles) et active l’une de ses attaques. Le joueur attaqué peut faire alors un lancé de dés défensif. Certaines cartes peuvent être jouées par les deux joueurs pendant ces phases. Lorsque le combat est terminé, le joueur actif peut alors jouer une fois de plus des cartes pendant sa deuxième phase principale, puis le tour passe au joueur suivant.

Certains éléments du jeu font un peu penser à Magic: The Gathering, comme la structure des phases pendant le tour d’un joueur. D’autres peuvent vaguement faire penser à Dicemasters puisque chaque héro possède son propre paquet de cartes et ses dés qui sont différents des autres champions. Toutefois, Dice Throne a su demeurer original dans son exécution de ces différents types de mécaniques de jeu. Au final, le jeu est vraiment bien conçu et les amateurs de jeux de combat seront bien servis. Bien qu’il soit conseillé d’y jouer pour la première fois à 1v1, il est possible aussi d’y jouer à 2v2, 3v3, 2v2v2 ou chacun pour soi. Personnellement, je n’ai essayé que le mode 1v1 pour l’instant, mais je suis déjà comblé.

Visuellement, le jeu est très bien. Chaque champion possède un grand plateau personnel sur lequel sont représentées ses différentes attaques et défenses. Le graphisme de chaque plateau représente le personnage est le dessin est d’une belle qualité. De plus, chaque plateau est accompagné d’un aide pour expliquer les différentes capacités spéciales et pour rappeler les faces que possèdent les dés de ce champion. Le dos des cartes, le compteur de vie et le compteur de points de combat portent tous du graphisme propre au champion, ce qui donne un super bel ensemble. Les faces des cartes ne comportent pas de dessins élaborés, mais elles sont conçues de façon efficaces et il est facile en un seul coup d’oeil de comprendre dans quelle phase les cartes peuvent être jouées grâce au code de couleur.

Comprendre le fonctionnement du jeu est assez simple et le déroulement d’une partie est clair. Chaque joueur possède aussi une carte d’aide pour rappeler le déroulement de chaque phase pendant un tour. Il suffit de suivre ce qui est inscrit si on est dans le doute. Bien que quelques questionnements peuvent être soulevés pendant une partie, les réponses se trouvent généralement écrites clairement dans le livre de règles si on y porte attention. Il existe bien une exception ou deux dans lesquels cas les termes sur une carte peuvent être sujets à interprétation (comme une carte qui indique de changer la valeur d’un dé: est-ce qu’il s’agit de simplement dire qu’un 5 vaut un 6 par exemple? ou qu’on tourne le dé pour qu’il se retrouve sur la face 6, ce qui change alors aussi le symbole d’habileté qu’il démontre?) mais les exceptions sont rares.

Il est particulièrement intéressant de voir à quel point les champions sont différents. Certains fonctionnent dans le but de terminer la partie rapidement alors que d’autres gagnent en force si la partie dure. Certains personnages sont plus complexes que d’autres et ont des capacités plus variées, mais tous sont balancés assez égaux en terme de force et chaque champion a ses chances de gagner. Il est facile de voir qu’il sera plaisant d’y jouer plusieurs fois avec des combinaisons de champions différents et avec un nombre de joueurs différents aussi.

Bien que ce ne soit pas relié à la façon de jouer, c’est vraiment génial que le matériel de chaque héro est classé dans son propre petit compartiment de plastique qui peut sortir individuellement de la boîte du jeu. C’est parce que chaque champion vient avec tout son matériel et qu’il n’y a pas de pièces “communes” entre les joueurs qu’il est possible d’avoir autant de latitude dans la façon de jouer et que 6 joueurs peuvent se séparer en 3 duels au lieu de devoir faire une grosse partie à 6 tous ensemble.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 8.5 / Joueurs 9

Qualité des composants: Mike 9.5 / Joueurs 8.5

Facilité d’apprentissage: Mike 8 / Joueurs 7

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 8/ Joueurs 8

Appréciation générale: Mike 8.5 / Joueurs 8.5

J’ai vraiment adoré Dice Throne et il est important de noter qu’il s’agit en fait de Dice Throne: Season One car une Season Two paraîtra bientôt et ajoutera de nouveaux champions. Deux points négatifs toutefois: le premier est que le jeu n’est disponible qu’en anglais et aucune version en français n’est annoncée pour l’instant (d’après ce que je peux voir) et il y a quand même beaucoup de lecture à faire en comptant les cartes et les capacités de personnages. Le second point (plus personnel) est que sur le dessus du livre, il est question d’une histoire du Mad King (Roi Fou de l’intro) qui n’a jamais perdu de tournoi en 1000 ans et donc qu’aucun champion n’a réussi à lui prendre son trône…mais dans le jeu c’est écrit que le but est de battre son adversaire pour réclamer la victoire et le trône…mais sans se battre contre le Mad King. Je trouve ça bien dommage qu’il y ait un trou énorme dans une si petite histoire de jeu. Je crois qu’il aurait été possible de faire quelque chose d’intéressant à long terme, mais je ne perds pas espoir et j’attends de voir ce qui s’amène avec la ou les saisons suivantes. Ceci étant dit, si vous aimez les jeux de duel ou de combat, c’est définitivement le jeu à essayer.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

1 commentaire

Christiane Perreault · 4 juin 2018 à 17 h 26 min

Le jeu est très bien expliqué, il semble y avoir beaucoup de matériel, ce qui est très intéressant et visuellement très attirant, mais, il est en anglais , c’est un désavantage pour certain. En passant , il n’y a pas de coeur rouge à côté du titre de jeu, ou je ne le trouve pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *