Salut les gamers!

Qu’ont en commun un hérisson et un cactus? Ils sont tous les deux piquants. À quoi vous font penser une plage sur le bord de la mer et un fer à repasser? À la chaleur. Venez trouver des similitudes entre différentes images et comparez les à vos camarades pour voir à quel point vous pensez de la même façon ou non dans le jeu de cette semaine: Qui paire gagne.

Nombre de joueurs: 3 à 8 joueurs

Durée d’une partie: 50 minutes

Public: 12 ans et plus

Créateurs: Stephen Glenn

Éditeurs: Scorpion Masqué

Sortie: 2015 (2012 pour la version originale en anglais)

Qui paire gagne est un jeu d’association, mais surtout un jeu de party. C’est le type de jeu dans lequel plus il y a de joueurs et mieux ce sera, jusqu’à un maximum de 8 bien sûr (quoi qu’il est toujours possible de dépasser si vous êtes débrouillard). Le jeu se déroule en 4 manches. À chaque manche, 11 images sont présentées sur la table et les joueurs doivent, secrètement et à l’aide de leurs cartes numérotées de 1 à 11, composer 5 paires d’image et en isoler une en essayant de faire les liens les plus plausibles possible entre les différentes images. Lorsque le temps est écoulé, les joueurs révèlent un à un les paires qu’ils ont effectué et des points sont marqués en fonction du nombre de joueurs qui ont choisi les mêmes paires d’images ou la carte isolée. Au bout de 4 manches, la personne avec le plus de point est déclarée gagnante.

C’est un jeu qui est extrêmement facile à comprendre, à expliquer et à démontrer. Vous pourrez vous asseoir avec un nouveau groupe de joueur et commencer à jouer en quelques minutes. Définitivement un jeu grand public. Bien que le jeu donne une possibilité de jouer jusqu’à 8 joueurs, vous pouvez forcer, si vous en avez vraiment envie, et vous fabriquer vous-même d’autres cartons numérotés de 1 à 11 pour permettre à plus de joueurs de voté sur les paires pendant la partie.

Les créateurs du jeu ont pris la décision d’y aller avec des photographies sur les cartes d’images. Les photos sont très bien et il est facile de comprendre. Ce qui est bien, car il aurait pu y avoir plus de place à interprétation avec des dessins et il est essentiel que tous les joueurs s’entendent bien sur ce qu’ils voient sur les images. Le matériel de jeu est donc, sans être d’une qualité sensationnelle, tout à fait adéquat et à la fois pratique pour ce type de jeu.

Jouer avec des joueurs différents peut être très intéressant car chaque personne a sa propre façon de penser et de faire des associations. Il vous arrivera de voir un lien évident pour vous entre deux images, ce qui vous rendra complètement inattentif à un autre lien évident avec une 3e carte que les autres joueurs auront vu. Vous pouvez aussi trouver des ressemblances entre deux images en relation avec une histoire personnelle partagée par des amis ou des membres de la famille. Il n’y a pas vraiment de mauvaise réponse et le plus intéressant dans Qui paire gagne n’est pas tant de marquer des points mais d’expliquer les liens que l’on voit entre deux cartes et de comparer notre façon de penser à celle des autres.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 7 / Joueurs 6.5

Qualité des composants: Mike 7 / Joueurs 6.5

Facilité d’apprentissage: Mike 9.5 / Joueurs 9.5

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 9 / Joueurs 9

Appréciation générale: Mike 8 / Joueurs 8

Je crois que si vous cherchez un bon jeu pour la famille ou simplement quelque chose de léger à jouer avec plusieurs amis, vous serez très certainement satisfait avec Qui paire gagne. Ce ne sont pas des parties de seulement 15 minutes, mais ça se joue quand même rapidement et le rythme est très bien.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *