Salut les gamers!

La campagne, le grand air par une journée frappée d’un soleil éblouissant et des vignes… des vignes partout! Des plantations de raisins rouges et blancs à travers les terres. Et, un peu partout, des gens qui s’affairent à transporter les raisins jusqu’aux villages et châteaux avoisinants. Vous devez créer des routes pour ces personnes pour assurer le meilleur transport possible depuis les vignes. À vos crayons, il est le temps de dessiner La route des vignes.

Nombre de joueurs: 1 à 10 joueurs

Durée d’une partie: 15 minutes

Public: 8 ans et plus

Créateurs: Eilif Svensson et Kristian Amundsen Østby

Éditeurs: Matagot

Sortie: 2017 (2016 pour la version originale qui s’appelle Avenue)

La route des vignes est un excellent petit jeu de dessin et de casse-tête. Chaque joueur possède une feuille (identique pour chaque joueur) sur laquelle sont représentées six villages, deux châteaux, des cases contenant des grappes de raisins et des cases vides. Le jeu se joue en 5 rondes. À chaque ronde, une carte village est révélée au hasard identifiant le village qui marquera des points. Pour marquer des points, les joueurs doivent dessiner des chemins qui forment une route qui passe à la fois sur des cases avec des raisins ainsi que sur la case du village qui marque des points. Des cartes de chemins sont donc révélées une à une et les joueurs décident à chaque carte où ils dessinent leur bout de chemin. Il y a 6 types de chemins différents et 2 types de cartes, soit grises ou jaunes. Lorsqu’une 4e carte jaune est révélée, la ronde est terminée après l’ajout de ce chemin et c’est à ce moment que les joueurs calculent les points marqués par leur route en fonction du nombre de grappes de raisins reliées au village de la ronde. Mais attention à ne pas être trop ambitieux, car la récolte doit toujours être meilleure que la précédente sinon le joueur perd des points. Effectuer des gros scores en début de partie peut donc possiblement rendre la suite plus difficile. Lorsque 5 rondes sont complétées, les joueurs totalisent leurs points et ajoutent des points bonus si une route relie le château vert à des grappes vertes et si une route relie le château rouge à des grappes rouges.

En toute honnêteté, vous ne voudrez pas jouer à ce jeu pour son apparence visuelle. La feuille sur laquelle joue les joueurs est définitivement plus “fonctionnelle” que coquette et c’est la même chose pour les dessins sur les cartes de villages et de chemins. qui servent à fournir de l’information sur le jeu et non à vous émouvoir d’un point de vue artistique. Par contre, les cartes sont faites d’un matériel suffisamment robuste, donnant l’impression que le jeu n’est pas fragile et donc durable, ce qui est bien. La tablette de feuilles de jeu est assez volumineuse (150 feuilles).

Bien que le visuel ne soit pas à vous jeter par terre, c’est avec la simplicité et le pur plaisir du jeu que vous tomberez probablement en amour (ou non, mais moi j’adore vraiment). C’est un jeu qui est si facile à apprendre, mais qui demande de la réflexion afin de le maîtriser, un mélange parfait pour tous les niveaux de jeu. L’explication est vraiment aussi simple que la présentation dont j’en ai fait: une carte village est révélée, on note ce village comme étant celui qui marque des points, on révèle une carte chemin, on dessine ce chemin où on veut sur notre feuille, une nouvelle carte chemin est révélée, on dessine…on fait des routes et on fait ensuite des points. C’est tout. C’est simple et efficace. Il faut être attentif par contre et bien dessiner le chemin tel qu’il est présenté sur sa carte, les joueurs ne peuvent pas décider de faire “pivoter” leur chemin pour qu’il soit dans un sens qui les avantage pour leur route. À cet effet, chaque chemin est numéroté et ces numéros sont repris dans le bas de la feuille de chaque joueur, ce qui est particulièrement pratique pour ne pas faire d’erreur pour les joueurs qui se trouvent sur des côtés de table différents.

La route des vignes est vraiment un jeu qui repose sur la prise de décision, sur la vision long terme et un peu sur la chance. Après tout, au début de chaque partie, tous les joueurs possèdent exactement le même potentiel car ils ont tous le même plan sur leur feuille et ils joueront avec les mêmes chemins. Les décisions que prennent les joueurs sur où ils dessinent leurs chemins font toute la différence. Certaines décisions seront récompensées par le hasard qui révélera des cartes qui fonctionnent parfaitement avec le plan que prévoit le joueur alors que d’autres, malheureusement, mèneront à des impasses, des choix difficiles et des pleurs (rassurez-vous, le taux de pleurs est quand même relativement bas).

Important: Il y a une option dans le jeu. Lorsqu’une carte de route est révélée, un joueur peut décider de ne pas tracer de chemin et, à la place, regarder la prochaine carte de village qui sera révélée. Ceci est une information tellement importante et pratique et je crois que la plupart des joueurs sous-estiment le potentiel de cette action qu’ils peuvent effectuer une fois à chaque ronde. Savoir quel village sera compté à la prochaine ronde est d’une valeur incroyable et vous permet de mieux planifier votre route et de jouer en fonction du futur.

(Note: Juste pour que vous ne soyez pas surpris lors de vos premières parties, un score de 112 n’est pas un score habituel, c’est vraiment une excellente partie…que ma conjointe ne me laissera pas oublier de si tôt…)

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 5 / Joueurs 5.5

Qualité des composants: Mike 7 / Joueurs 7

Facilité d’apprentissage: Mike 9 / Joueurs 8.5

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 9 / Joueurs 8.5

Appréciation générale: Mike 9 / Joueurs 7.5

C’est simple: vous devez essayer La route des vignes. Une partie ne dure que 10 à 15 minutes pour les joueurs rapides et 15 à 25 minutes si les joueurs prennent beaucoup de temps à prendre leurs décisions, ce qui n’est pas si long. Le jeu est dans une petite boîte et se traîne donc facilement partout et vous avez besoin de très peu d’espace car il n’y a que le paquet de cartes de chemins et les cartes de village à déposer sur la table, les joueurs peuvent très bien tenir leurs feuilles dans leurs mains s’ils le souhaitent. De plus, le jeu indique qu’il se joue jusqu’à 10 joueurs, mais pour être honnête, la seule limite de joueur réelle est en fait le nombre de crayons à votre disposition pour les joueurs. Les gens n’ont même pas à tous être proches de la table, tant qu’ils peuvent y avoir accès s’ils veulent voir la prochaine carte de village, puisque vous pouvez simplement dire à haute voix le chiffre du chemin révélé et mentionné combien de cartes jaunes sont sorties au cours de la ronde. Très bon jeu pour les amis, les familles, les party de bureaux, les funérailles…euh…peut-être pas les funérailles…renseignez-vous avant.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *