Salut les gamers,

Assemblez votre troupe, attachez votre ceinture et préparez-vous au “road trip” de votre vie. Parcourez les routes envahies de zombies et fouillez bien pour amasser vos ressources qui vous seront, je vous le garantis, très précieuses. C’est un voyage mortel sur la route 66 qui vous attend dans le jeu de cette semaine: Hit z Road.

Nombre de joueurs: 1 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 30 à 60 minutes

Public: 12 ans et plus

Créateurs: Martin Wallace

Éditeurs: Asmodee, Space Cowboys, Rebel

Sortie: 2016

Hit z Road est un jeu de “pousse ta chance”, de roulement de dés, d’enchères et d’éliminations. Chaque joueur contrôle un groupe de survivants et essaie de traverser des routes pendant 8 tours de jeu sans se faire éliminer. Un tour de jeu commence par une enchère afin de déterminer l’ordre des tours des joueurs. Ensuite, à son tour, le joueur doit choisir parmi les chemins disponibles sur la table. Chaque chemin est composée de deux cartes et à chaque fois la première carte doit être complètement gérée avant de passer à la deuxième. Lorsqu’il gère une carte, le joueur obtient des ressources (munition, essence et adrénaline) affichée sur la carte, suit les indications d’événements et combat les zombies présents, lorsqu’il y en a. Lors d’un combat, le joueur bénéficie d’une ronde de tir à distance pendant laquelle il peut dépenser des munitions pour lancer des dés et tenter de tuer des zombies en toute sécurité. Vient ensuite le combat rapproché dans lequel le joueur lance un dé par personnage présent dans son groupe. Un combat se poursuit jusqu’à ce que le groupe du joueur ou le groupe de zombies soit anéantis ou jusqu’à ce que  le joueur décide de dépenser 2 ressources d’essence pour se sauver et défausser la carte. Certaines cartes rapportent des points de victoire lorsqu’elles sont complétées. Au bout de 8 tours, qui sont de plus en plus violents, les joueurs encore en jeu obtiennent des points bonus en fonction de ceux qui possèdent le plus de chaque ressource et font la somme de leurs points. Les joueurs qui ont été éliminés n’obtiennent aucun point, il faut être vivant pour pouvoir gagner!

L’esthétique du jeu est basée sur une excellente idée. Il est expliqué dans le début du livret de règlements qu’il s’agit d’un jeu qui a été fabriqué par un survivant afin de raconter son histoire. Les éléments du jeu sont donc représentés par des pièces qui semblent avoir été recyclées. Les jetons de ressources sont des bouchons de bouteilles, les cartes de routes sont des cartes à jouer de paquets différents et les cartes de bonus sont carrément des cartes qui proviennent de jeux de société différents (on reconnaît rapidement 7 Wonders et Ticket to ride). Même les illustrations dans le livret montrent des pages de cahier arrachées et collées ensemble, donnant vraiment un sentiment que le jeu est l’oeuvre de bricolage de quelqu’un qui a fait du mieux qu’il pouvait avec ce qui était à sa disposition. C’est nu look post-apocalypse qui a beaucoup de charme!

Pour ce qui est du fonctionnement du jeu tel quel, c’est assez facile d’apprendre à y jouer et il n’y a pas de complexité dans les mécaniques de jeu de base. L’enchère en début de tour est payée avec les ressources des joueurs, il faut donc prendre soin de ne pas miser trop haut sans quoi on se retrouve avec plus rien. Il clairement indiqué  sur les cartes les ressources à amasser, les événements spéciaux et les zombies présents. Il faut simplement se souvenir que tout combat débute avec une ronde (et une seule, mais elle est optionnelle) de tir à distance suivie d’un combat rapproché. Cependant, ne perdez pas trop de temps à chercher dans les règlements les explications sur les jetons spéciaux ronds avec des dessins, vous ne les trouverez pas. C’est un peu étrange d’avoir des éléments de jeu pour lesquels il n’y a aucune explication (à l’exception du cocktail molotov qui est expliqué et la roue de véhicule qui donne une explication vague) mais lorsque vous jouez une partie vous vous rendez compte que les explications nécessaires se retrouvent sur les cartes dans le jeu alors il ne faut pas s’en faire.

C’est le type de jeu qui semble tellement bien aller en début de partie. Si la guerre aux enchères n’est pas trop agressive et que les joueurs sont chanceux sur les dés pendant les deux premiers tours (qui consistent de cartes niveau 1), ils se retrouvent avec une quantité appréciable de jetons de ressources et de cartes remportées.  Ça se gâche cependant un peu dans les trois tours qui suivent (composés de cartes niveau 2) car les ressources se font un peu moins abondantes, les zombies c’est l’inverse et il y a de plus en plus d’événements qui demandent le sacrifice de ressources ou de personnages. Vous aurez compris que les trois derniers tours (cartes niveau 3) ne seront pas une balade tranquille. Il n’est pas rare d’avoir au moins un joueur qui ne se rend pas jusqu’à la fin du voyage et le jeu prévoit même la possibilité que tous les joueurs soient éliminés dans un même tour.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 8 / Joueurs 9

Qualité des composants: Mike 8 / Joueurs 9

Facilité d’apprentissage: Mike 8 / Joueurs 8

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 8 / Joueurs 8

Appréciation générale: Mike 6.5 / Joueurs 7

L’idée de donner un look bricolage/post-apocalyptique au jeu est excellente et j’ai vraiment beaucoup aimé. Le jeu est appréciable et les cartes de route ne sont jamais dans le même ordre (et ne sont pas toutes présentes dans chaque partie) ce qui permet donc une rejouabilité. J’ai l’impression que bien d’autres jeux sont plus intéressants pour le principe de rouler des dés, de gérer des ressources ou de procéder à des enchères, mais Hit z Road rassemble quand même bien ces éléments tous ensembles. Je crois que le meilleur mode de jeu est à 4 joueurs.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *