Salut les gamers!

Le cycle naturel de la flore est facile à comprendre en observant les arbres de la forêt: d’une simple graine naît un petit arbuste qui, nourrit par les rayons du soleil, deviendra un grand arbre majestueux qui lancera ses propres graines aux alentours avant de s’éteindre, faisant perpétuellement tourner la roue du cycle de la vie. Prenez le contrôle de l’évolution d’une espèce d’arbre en particulier, choisissez les meilleurs emplacements dans la forêt pour obtenir un maximum d’ensoleillement et permettre à vos arbre de terminer leur vie dans les endroits les plus riches. Venez influencer la nature dans Photosynthesis.

Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 45 à 60 minutes

Public: 10 ans et plus

Créateurs: Hjalmar Hach

Éditeurs: Blue Orange

Sortie: 2017

Photosynthesis est un jeu qui se situe quelque part entre une gestion d’économie et de points d’action ainsi qu’un jeu de contrôle de territoire. Chaque joueur contrôle un type d’arbre qu’ils doivent planter, faire pousser et finalement retirer d’une forêt représentée sur un plateau de jeu. À chaque début de tour, de l’ensoleillement provient d’un côté de la forêt (le soleil faisant le tour du plateau progressivement à chaque tour) et les joueurs reçoivent des points d’ensoleillement en fonction de l’exposition de leurs arbres face à la lumière. Chaque joueur dispose au départ de certains arbres et graines qu’il doit ajouter à son tour au plateau s’il peut se le permettre avec ses points d’ensoleillement. Les joueurs doivent également payer des points d’ensoleillement pour libérer des arbres et des graines additionnels de leur plateau individuel avant de pouvoir les ajouter à la forêt. Il faut bien faire gaffe, sans quoi les arbres d’un joueur peuvent se retrouver dans l’ombre et ne pas recevoir d’ensoleillement. Lorsqu’un joueur possède un arbre dont la croissance maximale a été atteinte, il peut dépenser des points d’ensoleillement pour le retirer de la forêt et obtenir un jeton de points en fonction de la zone dans laquelle cet arbre se trouvait. La partie se termine lorsque le soleil a effectué 3 tours complets du plateau. Le joueur avec le plus de points sur ses jetons et d’après ses points d’ensoleillement non dépensés est vainqueur.

Je dois absolument commencer en parlant de l’aspect visuel. C’est magnifique. C’est tout simplement magnifique. Le plateau central n’a l’air de rien en début de partie, mais on peut déjà rapidement voir, juste en regardant les plateaux des joueurs avec les jolis arbres en 3D dessus que le jeu est absolument magnifique. En début de partie, il n’y aura pas beaucoup d’arbres, même à quatre joueurs vous n’aurez que huit petits arbres. Cependant, à mesure que la partie progresse, les arbres vont s’ajouter, ils seront remplacés par des arbres plus grands, les sortes d’arbre vont se côtoyer et se mélanger, surtout à quatre joueurs, et ça devient un joli petit paysage de forêt vibrant de couleurs. J’adore voir les différents arbres et pour l’instant ils tiennent vraiment bien. Certaines personnes ont remarqué que certains arbres dans leur exemplaire du jeu ont un peu de leste et les deux morceaux glissent. Ça ne semble pas être le cas avec mon exemplaire pour l’instant et les arbres semblent bien solides. Quoi qu’il en soit, si cela devait se produire, je crois qu’une fine ligne de colle devrait régler le problème pour les arbres problématiques.

Outre l’apparence vraiment plaisante du jeu qui donne presque le goût de le laisser en décoration au centre de la table, le fonctionnement du jeu est aussi vraiment bien. Les joueurs obtiennent des points d’ensoleillement uniquement si leur arbre est exposé au soleil au début du tour. Si un arbre se retrouve dans l’ombre d’un autre et qu’il n’est pas plus grand que l’arbre qui projette cette ombre, il ne reçoit pas de points d’ensoleillement. L’ombre est calculé en fonction de la grandeur de l’arbre: 1 case pour les petits, 2 pour les moyens et 3 pour les grands (c’est également comme ça que fonctionne les points d’ensoleillement). Donc, dans le cas où deux petits arbres sont placés l’un derrière l’autre, celui de devant reçoit un point d’ensoleillement mais pas celui derrière. Par contre, si un arbre moyen se retrouve derrière un petit arbre, alors ils reçoivent tous les deux du soleil (1 point pour le petit et 2 pour le moyen, même s’il est à moitié caché il reçoit l’entièreté de ses points).

Il faut donc choisir l’emplacement et la croissance de ses arbre d’un point de vue stratégique. Il n’y a pas de surprise ni d’événements aléatoires dans ce jeu: le soleil tourne autour du plateau toujours au même rythme et dans le même sens. Les joueurs peuvent réfléchir à l’ensoleillement en fonction du sens de la lumière pour le prochain tour, mais aussi pour plusieurs tours d’avance. Bien entendu, les actions des autres joueurs peuvent apporter des changements au plan initial, mais il est quand même facile de voir ce qui peut se produire dans la forêt. Une gestion judicieuse de ses placements sur le plateau et de l’utilisation de ses points d’ensoleillement est donc vraiment bénéfique, sans quoi un joueur peut se retrouver avec des arbres dans l’ombre, sans aucun point pour leur permettre d’en placer des nouveaux ou d’en faire grandir pour tenter de capter plus de lumière.

Bien que ça peut en avoir l’air, ce n’est pas un jeu de type “rapide”. Le début peut même sembler long pour certains joueurs puisque les ressources sont très limitées en commençant la partie. Petit à petit, les tours devraient devenir plus intéressants et les joueurs devraient disposer d’un peu plus de points d’ensoleillement pour leurs actions. Ils doivent d’ailleurs utiliser une seule action par espace de forêt par tour. Il est donc impossible, par exemple, de planter une graine sur un espace et de payer pour le faire grandir immédiatement en petit arbre. Il faut planter la graine dans un tour, faire grandir la graine en arbre dans un tour différent. C’est pourquoi il est important de pouvoir penser à ses plans un peu plus d’un tour à l’avance, si possible.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 9 / Joueurs 8.5

Qualité des composants: Mike 9 / Joueurs 8

Facilité d’apprentissage: Mike 8.5 / Joueurs 8.5

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 8 / Joueurs 8

Appréciation générale: Mike 9 / Joueurs 7

Tout le monde s’entend pour dire que le jeu est vraiment beau et qu’il est facile d’apprendre à y jouer. Certains joueurs ont été moins emballés que d’autres, mais moi j’ai vraiment adoré. Il y a beaucoup de subtilités dans le jeu que les joueurs doivent gérer (je n’ai pas parlé de toutes les règles) et qui ajoutent une belle profondeur au jeu. Il est également important de savoir que ça se joue aussi très bien à seulement deux joueurs et sans aucun doute à trois. Moins il y a de joueurs, plus il y a de la place pour chaque joueur pour s’étendre. La dynamique devient différente mais tout aussi intéressante. Je crois que c’est définitivement un jeu que tout le monde doit essayer.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *