Salut les gamers!

L’humanité est divisée en différentes factions souhaitant étendre son territoire. Vous êtes le commandeur d’une flotte de vaisseaux envoyé pour conquérir un nouveau secteur spatial. Avec votre flotte et armé de la technologie quantum, vous devrez déployer vos troupes dans l’espace noir et prendre le contrôle des différentes planètes du secteur. N’hésitez pas à réduire vos ennemis en cendre, ou peut-être préférez-vous la voie de la recherche scientifique. Quoi qu’il en soit, le sort de votre empire repose sur vos épaules. Venez assurer votre avenir dans Quantum.

Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 60 minutes

Public: 13 ans et plus

Créateurs: Eric Zimmerman

Éditeurs: Funforge

Sortie: 2013

Quantum est un jeu de conquête de territoire. Chaque joueur est à la tête de son empire qui souhaite étendre son influence sur les planètes d’un secteur spatial et en prendre le contrôle. Les joueurs possèdent une flotte de vaisseaux représentés par des dés à six faces. Chaque dé représente la vitesse de déplacement du vaisseau ainsi que sa force de frappe. Plus le chiffre du dé est élevé, plus il sera rapide pour se déplacer, mais la force de combat fonctionne inversement et ce sont donc les plus petits chiffres qui sont les plus forts. Chaque vaisseau possède également une capacité spéciale. À son tour, un joueur possède trois points d’action pour réparer et déployer des vaisseaux, effectuer des déplacements ou des attaques, reconfigurer un vaisseau, avancer sa recherche scientifique ou déployer un cube quantum sur une planète. Certaines conditions de jeu permettent au joueur d’obtenir des cartes de commandement qui lui procureront certains avantages, parfois instantanés et d’autres permanents. Un joueur remporte la partie dès qu’il place son dernier cube quantum. C’est donc une course à la victoire. Deux mini extensions de jeu sont parues en 2013 ( The Void ) et en 2014 ( Entanglement ) qui ajoutent une tuile sans aucune planète qui aide la recherche scientifique pour la première et quelques nouvelles tuiles et des précisions sur les cartes de commandement pour la seconde.

Ce qui est particulièrement intéressant est le plateau de jeu formé par des tuiles modulaires. De base, le jeu offre 30 configurations différentes pour le plateau en plus de donner des conseils et des indications afin de créer sa propre configuration de plateau. Il y a donc une bonne valeur de rejouabilité. Le jeu s’adapte assez bien aussi au nombre de joueurs dans la partie, utilisant des tuiles avec moins d’espaces sur les planètes lorsqu’il y a moins de joueurs afin de forcer un peu la confrontation et le conflit.

Le fonctionnement est assez simple à saisir. Les dés représentent des vaisseaux. Plus le chiffre est haut, plus le vaisseau se déplace vite. Plus le chiffre est bas, plus le vaisseau est fort au combat car lors d’un combat chaque joueur lance un dé (un pour l’attaquant et un pour celui qui se défend) et ajoute le résultat au chiffre de son vaisseau et la somme la plus basse l’emporte. En cas d’égalité, c’est l’attaquant qui est vainqueur contrairement au classique Risk. Les joueurs doivent déplacer leurs vaisseaux et les amener autour des planètes qui ont un espace libre pour y déployer un cube quantum. Si la somme de la valeur de leurs vaisseaux adjacents à la planète est exactement égale à la valeur de la planète, les joueurs peuvent déployer un cube quantum sur cette planète au coût de 2 actions. L’autre façon de déployer ses cubes est de détruire des vaisseaux ennemis assez souvent pour augmenter son degré de domination à 6, ce qui permet de placer un cube sur une planète au choix.

Pour ajouter du contenu au jeu, chaque vaisseau possède également un pouvoir spécial qui peut être utilisé gratuitement une fois par tour. Certains vaisseaux peuvent se déplacer et attaquer en diagonale, d’autres peuvent changer de place avec un autre vaisseau, d’autres peuvent se transformer en d’autres vaisseaux gratuitement, pour n’en nommer que quelques-uns. De plus, le jeu permet, dans certaines conditions, d’obtenir des cartes de commandement. Il y a des cartes noires qui ont un effet immédiat et qui ne sont pas conservées et des cartes blanches qui sont ajoutées au plateau du joueur et qui lui accorde un avantage pour le restant de la partie.

L’allure esthétique du jeu est très bien. Les plateaux des joueurs regroupent les informations importantes pour le fonctionnement du jeu et tout est clair. Les dés sont gros et solides. Les illustrations sur les cartes sont jolies et les tuiles sont correctes, ni plus ni moins et c’est bien assez.

Les cotes de Mike: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Qualité graphique: Mike 7 / Joueurs 8.5

Qualité des composants: Mike 8 / Joueurs 9

Facilité d’apprentissage: Mike 8 / Joueurs 8

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 8 / Joueurs 8

Appréciation générale: Mike 7 / Joueurs 8

Quantum bénéficie donc d’un bon principe de base avec les vaisseaux représentés par des dés, mais possède encore plus de profondeur avec les capacités spéciales et les cartes de commandement plutôt que de s’arrêter là. Le jeu a fait penser un peu à Risk à certaines personnes, ce qui est bien normal puisque c’est un jeu de conquête de territoire, mais je crois qu’il est indéniable que Quantum possède une richesse dans ses mécaniques de jeu qui manque grandement dans Risk. Je ne suis pas persuadé qu’il saura plaire à tout le monde, mais puisqu’il est possible d’y jouer très agressif tout comme il est possible d’emprunter un chemin plus réservé, je crois qu’il vaut la peine d’en faire l’essai pour une partie avant de se faire son opinion.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *