Salut les gamers!

Prenez votre place en temps que leader de votre faction et faites route vers les étoiles pour assurer la prospérité de votre peuple. Supervisez la construction et l’envoi de vaisseaux spatiaux, le développement de nouvelles technologies et la découverte de nouveaux mondes. Au passage, faites la découverte d’artéfacts qui vous donneront un avantage dans votre progression. Tout ceci dans le jeu de cartes de cette semaine: Alien Artifacts.

Nombre de joueurs: 2 à 5 joueurs

Durée d’une partie: 60 à 90 minutes

Public: 10 ans et plus

Créateurs: Marcin Senior Ropka et Viola Kijowska

Éditeurs: Portal Games

Sortie: 2017

Alien Artifacts est un jeu de moteur de ressources d’expérience dit “4X”. Les quatre “X” étant: exploration, expansion, exploitation et extermination. Toutefois, les jeux de cette catégorie sont habituellement des jeux avec des plateaux et de nombreux éléments dont la durée est généralement assez longue alors que Alien Artifacts est un jeu de carte plus sobre et plus court. Comme tous les jeux de moteur de ressources, le joueur possède des ressources de base à sa disposition et doit construire des développements, des cartes dans ce cas-ci, pour améliorer sa capacité à jouer et à produire des ressources et d’autres développements. À son tour de jeu, le joueur dispose de trois cartes de ressources dans sa main et il doit choisir comment les utiliser au mieux en une seule action pour son tour. Les cartes de ressources comportent deux côtés offrant des ressources différentes et un seul côté ne peut être utilisé. Le joueur cherche à construire des vaisseaux, des technologies et découvrir des planètes. Chacune de ces cartes comporte deux faces: une logistique qui ajoute des bonus de jeu permanent et généralement passif, une opérationnelle qui permet une interaction de combat immédiate, des possibilités de marquer des points supplémentaires ou l’obtention de cartes de ressources en réserve. Les joueurs doivent bien choisir comment utiliser leurs ressources, quelles cartes construire et mettre la main, si possible, sur des artefacts extraterrestres. Après un nombre de rondes déterminé par le nombre de joueurs, la partie se termine et le derniere décompte des points est effectué et un vainqueur est déclaré.

Définitivement dans la catégorie des jeux “plus avancés”, Alien Artifacts semble quand même beaucoup plus compliqué à la première approche qu’il ne l’est vraiment. Attention, il faut bien comprendre qu’il y a beaucoup de stratégie à considérer dans ce jeu, mais le fondement des règlements n’est pas si énorme à assimiler. Il est vrai que lorsque l’on commence à expliquer les actions possibles (11 au total: 7 de base, 3 standard et 1 de faction) et qu’on tente de faire comprendre toutes les interactions possibles avec les cartes de ressources et les différences d’utiliser les cartes du côté logistique ou opérationnel, l’information à assimiler peut sembler énorme. Cependant, il y a quelques concepts clé à comprendre et ils se répètent à travers les différentes actions possibles.

J’aime bien les jeux de développement de ce genre. J’ai particulièrement apprécié qu’il y a la possibilité d’interagir avec les autres joueurs en s’attaquant avec les vaisseaux, mais que ce n’est pas nécessaire. C’est disponible pour ceux que ça intéresse, mais les joueurs ne s’y sentent pas pousser. Je sais bien que certains joueurs recherchent plus la confrontation dans leurs jeux et ils utiliseront beaucoup plus cet aspect que je le fais ou auront-ils peut-être en fait l’impression qu’il manque un peu d’agressivité dans le jeu. Pour mon goût personnel, le dosage est bien balancé. Ça donne une expérience “4X” sans m’obliger à être en guerre ouverte avec les autres joueurs car bien que l’on peut ne pas attaquer nos voisins, l’extermination n’est pas retirée du jeu, bien au contraire. Les joueurs ont la possibilité de s’attaquer à des systèmes extraterrestres et d’en tirer profit. C’est d’ailleurs la meilleure façon d’obtenir des artefacts extraterrestres.

C’est intéressant de devoir faire des choix qui changent l’évolution de notre partie. Bien entendu, il y a un premier choix à faire lorsque le joueur achète de nouvelles cartes à mettre en construction devant lui: va-t-il choisir un vaisseau, une technologie ou une planète? Un autre choix, tout aussi important, se présente lorsque suffisamment de ressources ont été utilisées pour compléter la construction de cette carte pour l’envoyer du côté de l’empire du joueur car il doit alors la placer du côté logistique qui lui donne certains bonus dans le fonctionnement du jeu ou la placer du côté opérationnel qui permet des actions différentes, concrètes et immédiates ou à long terme. Il peut arriver que les deux côtés d’une carte soient vraiment bénéfiques pour le joueur, mais il doit en choisir une et assumer ce choix pour la partie.

Chaque joueur contrôle une faction différente, ce qui ajoute de la diversité car la mise en place de départ varie pour les joueurs en fonction de leur celle-ci. Chaque faction possède les mêmes actions de base et standards ainsi qu’une action particulière qui lui est propre. Chaque plateau de faction possède deux côtés pour un point de vue purement esthétique, un côté représentant un membre masculin de la faction et de l’autre côté un membre féminin. Bien que cela n’apporte rien au jeu du point de vue fonctionnel, je crois que ça apporte certainement du cachet esthétique. Les dessins sont d’ailleurs très beaux et l’esthétique générale du jeu est très bien choisie.

Les cotes de Mike, sur 10: (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes)

Qualité du graphisme: Mike 8 / Joueurs 9

Qualité des composants: Mike 8 / Joueurs 8.5

Facilité d’apprentissage: Mike 7 / Joueurs 5.5

Fonctionnement des mécaniques de jeu: Mike 9 / Joueurs 9

Appréciation générale: Mike 8 / Joueurs 9

Sans entrer dans les détails, le fonctionnement de Alien Artifacts est riche mais simple à la fois. Le joueur achète de nouvelles cartes qu’il met dans sa zone en construction, il utilise ensuite ses cartes de ressources pour développer ces cartes et les envoyer du côté de son empire où elles deviennent actives. Des choix doivent être fait pour savoir quelles cartes développer et de quel côté. Le coût de développement augmente à mesure que l’empire devient plus gros, mais bien des cartes peuvent aider à faciliter le développement. Chaque joueur dispose d’une seule action par tour, assurant donc un roulement rapide des tours entre les joueurs et une certaine fluidité dans le jeu.

J’ai beaucoup aimé Alien Artifacts et bien qu’il ne conviendra pas aux jeunes joueurs ou à ceux qui préfèrent les jeux toute en simplicité, je crois qu’il peut être accessible quand même à un grand public. Il suffit de faire une bonne lecture des règlements (qui se lisent assez bien et donnent quand même une très bonne idée même sans toucher aux éléments du jeu) et de commencer une partie et après quelques tours la plupart des joueurs ont saisi l’essentiel du fonctionnement. Il ne reste ensuite qu’à comprendre la particularité de certaines cartes. Malheureusement, le jeu n’est pas disponible en français pour l’instant et il n’y a pas de version francophone prévue au moment de la rédaction de cet article, alors il faut être à l’aise en anglais pour pouvoir fonctionner dans le jeu. Une extension est déjà prévue pour 2018 qui ajoutera un nouveau type de ressource.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *