Salut les gamers!

Les empires se construisent et tombent depuis le début de la civilisation. Il faut cependant remonter au début de la civilisation pour voir comment tout cela a commencé. Rendez-vous aux premiers signes de regroupements des humains, le fondement des villages et des clans. Venez mesurer votre capacité à gérer vos ressources matérielles brutes et votre nourriture et voyez si vous pourrez mener votre tribu vers la prospérité. Bienvenue à L’Âge de pierre.

Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 60 à 90 minutes

Public: 10 ans et plus

Créateurs: Bernd Brunnhofer

Éditeurs: Filosofia (Asmodee)

Sortie: 2008

L’Âge de pierre est un jeu de placement d’ouvriers. Chaque joueur contrôle une tribu comptant au départ 5 membres. À chaque tour de jeu, les joueurs placent un ou plusieurs membres de leur tribu, tour à tour, sur un seul endroit d’action possible sur le plateau. Lorsque tous les meeples (pions de membres) de tribus sont placés sur le plateau, chaque joueur en commençant par le premier activent tous leurs meeples dans l’ordre qu’ils le souhaitent. Des ressources sont récupérés grâce aux lancers de dés et des cartes de civilisation et des huttes de points de victoires sont obtenus en payant des ressources. D’autres actions sont simplement activées en y ayant un meeple de présent (comme augmenter l’agriculture, obtenir des outils ou des membres de tribu supplémentaire). À la fin d’un tour, les joueurs reçoivent des jetons de nourritures en fonction de leur niveau d’agriculture et doivent ensuite nourrir les membres de leur tribu. Le marqueur de premier joueur est alors donné au joueur suivant et un nouveau tour commence. La partie se termine lorsqu’une pile de huttes se vide ou lorsqu’il n’y a plus assez de cartes de civilisation dans la pioche.

À mon avis, il s’agit d’un bon jeu pour introduire des joueurs aux jeux de placement d’ouvriers. Comme tous les jeux un peu développés, il semble y avoir beaucoup de choses à comprendre, mais il y a en fait que quelques concepts clés à saisir qui se répètent ensuite à travers le plateau de jeu. L’obtention des ressources est simple à comprendre et il s’agit définitivement du principe central du jeu. Les joueurs doivent placer des ouvriers aux endroits de ressources sur le plateau. Par la suite, le joueur lance un nombre de dés égale au nombre d’ouvriers en place. Le résultat de ces dés est divisé par le degré de difficulté de la ressource (2 pour la nourriture, 3 pour le bois et ainsi de suite) et indique combien de ressources de ce type il obtient. À partir de là, il suffit de dépenser ses ressources en suivant les indications sur le plateau pour obtenir des huttes et des cartes de civilisation.

Ce qui est intéressant, c’est que les actions ne sont pas déclenchées tout de suite, contrairement à beaucoup de jeux du même style. Le joueur possède donc un peu de latitude pour l’ordre de ses choix car c’est dans la phase suivante qu’il exécute toutes ses actions, dans l’ordre qu’il le désire. Par exemple, si un joueur souhaite dans un tour obtenir une ressource de pierre (assez difficile à obtenir), qu’il voit une carte de civilisation qui augmente ses chances d’en obtenir avec un outil temporaire (mais que cette carte coûte 2 ressources de son choix) et qu’il ne possède que 1 bois en banque faisant en sorte qu’il a aussi besoin de plus de ressources pour acheter la carte… il peut alors commencer par réserver la carte de civilisation pour s’assurer de l’obtenir en y plaçant un ouvrier, même s’il n’a pas les ressources pour la payer en ce moment. Il place ensuite un ouvrier à la carrière pour essayer d’obtenir sa pierre et trois derniers ouvriers à la forêt pour obtenir du bois (beaucoup plus facile à obtenir). Lorsque la phase d’action arrive, il joue d’abord ses ouvriers placés au bois pour obtenir au moins un bois. Avec le bois qu’il avait déjà, il en a deux pour payer la carte civilisation qu’il va alors récupérer. Il termine ensuite en allant chercher sa pierre en activant la carte civilisation au besoin.

Bien entendu, le jeu repose beaucoup sur les résultats des jets de dés. Si un joueur est très malchanceux pendant une partie et n’obtient que de mauvais lancers, il aura beaucoup moins de ressources et donc progressera moins que les autres joueurs. Ceci peut grandement affecter l’appréciation de la partie qu’éprouve le joueur. Certaines personnes peuvent tout simplement ne pas aimer le principe de lancer des dés justement pour la différence de résultat que cela peut occasionner entre les joueurs. Si vous préférez les jeux où à stratégie égale on obtient un résultat égal, vous aurez probablement un problème avec cette façon de fonctionner.

Les cotes de Mike (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Esthétique: Mike 7.5 / Joueurs 7.5

Facilité d’apprentissage: Mike 8 / Joueurs 6

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 8.5 / Joueurs 7

Appréciation générale: Mike 8 / Joueurs 7

Lors de la démonstration au Jeuxjubes, nous avons fait deux parties en même temps. Une avec 4 joueurs et l’autre avec 5 joueurs grâce à l’extension de jeu, parue en 2011, qui permet l’ajout d’un cinquième joueur mais qui ajoute aussi de nouveaux emplacements sur le plateau et un nouveau type de ressource ornementale et un marchand qui s’occupe de certains échanges. Il est à noter que la partie de 5 joueurs possédait un degré de difficulté plus élevé puisqu’ils avaient aussi l’extension à apprendre pour leur partie et le temps de jeu a été beaucoup plus long que la partie à 4 joueurs. Ceci a eu, je crois, un impact sur les notes données par les joueurs car elles étaient visiblement plus basses pour eux que pour les joueurs qui ont simplement joué au jeu de base en ce qui concerne la facilité d’apprentissage et le fonctionnement des mécaniques. Par contre, tous étaient d’accord sur la note d’appréciation.

Ce n’est peut-être pas le meilleur jeu de placement d’ouvriers que j’ai eu la chance d’essayer, mais je crois qu’il s’agit d’un bon premier jeu de ce type pour le présenter à des nouveaux joueurs.  La thématique est bien utilisée et le jeu est très agréable dans son ensemble.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *