Salut les gamers!

À travers les différentes mythologies, on voit le concept des dieux qui offrent à un héro une place parmi eux revenir. Venez prouver à votre tour que vous avez votre place parmi ces divinités. Faites vos offrandes aux dieux pour forger vos dés de pouvoir et accomplissez des exploits qui vous feront bien paraître à leurs yeux. Saurez-vous vous montrer le plus digne des héros? C’est ce que vous découvrirez dans Dice Forge.

Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée d’une partie: 40 minutes

Public: 10 ans et plus

Créateurs: Régis Bonnessée

Éditeurs: Libellud et Asmodee

Sortie: 2017

Dice Forge est un jeu de développement, de collecte de ressources et de coups de dés qui nous vient du créateur derrière le jeu Seasons. Chaque joueur incarne un héro qui tente de se mériter une place parmi les dieux en accomplissant des exploits. Chaque joueur commence la partie avec deux dés de base ne présentant que des faces qui font gagner une pièce d’or, un fragment solaire, un fragment lunaire ou deux points de victoire. Au tour de chaque joueur, tous les joueurs lancent leurs dés et obtiennent les ressources illustrées, ce qui est appelé “recevoir la faveur des dieux”. Le joueur dont c’est le tour peut ensuite soit dépenser de l’or, pour se procurer une nouvelle face de dé depuis le sanctuaire et la forger sur l’un de ses dés à la place d’une face présente, ou dépenser des fragments solaires et/ou lunaires pour accomplir un exploit sur les îles et obtenir une carte. Le joueur peut bénéficier d’une deuxième action s’il investi deux fragments solaires. C’est ensuite le tour du joueur suivant qui commence encore une fois par tous les joueurs qui reçoivent la faveur des dieux en lançant leurs dés. Lorsque tous les joueurs ont complété leur tour, cela met fin à la première ronde de jeu et une partie dure 9 ou 10 rondes en fonction du nombre de joueurs. À la fin de la partie, les joueurs comptabilisent les points de victoire obtenus pendant la partie et les points obtenus par leurs cartes exploits et le joueur avec le plus de points gagne (la partie ET sa place auprès des dieux…chouette, non?).

Il n’y a que deux petits points négatifs que je trouve au jeu pour l’instant. Le premier est le livret de règles. Je comprends la très bonne intention d’avoir voulu le faire le plus condensé possible pour éviter un livret avec pleins de pages, mais je n’ai pas trouvé que le format était pratique à la lecture. Il aurait été idéal que le rangement soit plutôt expliqué dans le couvercle de la boîte plutôt que dans le livret (comme la big box de Alhambra). Ceci n’est pas un grand point négatif et le livret des cartes et des faces de dés est, quant à lui, assez efficace. Je me dois également de souligner la bonne idée de l’enveloppe protectrice du plateau contenant les faces de dés sur lequel sont représentées les faces et dans quel bassin elles doivent être remises à la fin de la partie.

Le deuxième aspect négatif est simplement qu’on en voudrait plus! Plus de cartes! Plus de tours de jeu! Bon, pour les tours de jeu c’est assez simple, il suffit de s’entendre sur changer un peu les règlements et faire une partie “étendue” qui compte plus de 9 ou 10 tours. Le jeu est tout simplement fantastique! Le style de dessin choisi est charmant. Le design du plateau de jeu, autant les îles que les fondations (qui demeurent dans la boîte, ce qu’on ne voit pas souvent), est bien pensé et fonctionne très bien en plus d’être fort joli. Les mécaniques de jeu, les différents effets qui se produisent dans une partie…tout est agréable! Voici un jeu qui est facile à apprendre, facile à enseigner, facile à jouer. Les parties ne sont pas trop longues (on pourrait même se dire, pas assez, alors on en joue une deuxième sans attendre) et s’adressent à un public très large.

J’ai déjà joué à des jeux de “deckbuilding” ou de “dicebuilding” dans lequel on se crée une collection de cartes ou de dés avec des effets particuliers et on joue ensuite avec cet ensemble. C’est la première fois cependant que je fais l’expérience d’un jeu dans lequel je peux fabriquer mes dés. Les faces des dés interchangeables sont magnifiques et c’est simple de retirer une face pour la remplacer par une autre. Le sentiment de construire quelque chose et de progresser dans le jeu est très présent. On ne fait pas que rouler des dés que le jeu nous fournit, on forge nos dés tel qu’on les désire (dans la limite de nos ressources, bien entendu) et ils deviennent vraiment “nos” dés. Je sais que ce n’est pas la première fois qu’un jeu utilise cette mécanique (Rio Grande avaient lancé le jeu Rattlebones qui avait aussi des faces interchangeables), mais c’est la première fois que j’ai la chance d’en essayer un et je dois avouer que c’est très réussi et que la métamorphose des dés fonctionne très bien avec l’ensemble du jeu et obtient un impact direct sur l’accomplissement de cartes d’exploits par la suite.

Le jeu possède une bonne rejouabilité puisque les stratégies changeront d’une fois à l’autre alors que les joueurs tenteront de nouvelles approchent ou obtiendront tout simplement des lancés de dés différents. De plus, le jeu offre des cartes alternatives pour certains emplacements sur les îles afin d’apporter du changement entre les parties. C’est très intéressant d’essayer des combinaisons de cartes différentes qui nous offrent des capacités uniques et qui s’agencent parfois très bien entre elles.

Croyez-moi, ce jeu devrait être un succès avec n’importe quel joueur. Ce fut unanime lors de la soirée de présentation au Jeuxjubes. Tous se sont entendus pour dire que Dice Forge est fantastique et tout le monde a voulu jouer une deuxième partie dès la première terminée. Je suis très heureux d’avoir pu constater qu’il s’agit d’un jeu qui se joue tout aussi bien à deux joueurs qu’à trois ou quatre. Pour compenser, lors d’une partie à deux joueurs les faveurs des dieux en début de tour sont obtenues deux fois afin de générer plus de ressources pour avoir une expérience comparable à lorsqu’il y a plus de joueurs. Je crois d’ailleurs que c’est définitivement le jeu qui a obtenu les meilleurs scores lors d’une présentation. Sachez une chose, j’ai de la difficulté à donner des notes de 10/10 personnellement, juste pour le principe que rien n’est vraiment parfait dans les jeux, mais Dice Forge m’a fait réfléchir sérieusement à faire exception et donner des 10.

Les cotes de Mike (et des joueurs présents à la partie du mardi au Jeuxjubes, sur 10)

Esthétique: Mike 9 / Joueurs 9.5

Facilité d’apprentissage: Mike 8 / Joueurs 8.5

Bon fonctionnement des mécaniques: Mike 9 / Joueurs 9

Appréciation générale: Mike 9 / Joueurs 9.5

Bien entendu, vous l’aurez compris, j’ai adoré Dice Forge et je vous recommande chaudement, fortement et passionnément d’en faire l’essai. Je crois que les joueurs d’expérience y verront un jeu de stratégie de développement et que les nouveaux joueurs feront la découverte d’un jeu léger avec des mécaniques qu’ils n’ont jamais vu. (Oui, oui, tout ça dans le même jeu)

Maintenant, tout ce qu’il manque, c’est qu’ils nous sortent des extensions de jeu avec des nouvelles cartes pour ajouter encore plus de variétés dans les exploits. De nouvelles faces de dés pourraient aussi être intéressantes, mais je ne suis pas certain que ce soit nécessaire et simplement des nouvelles cartes apporteraient beaucoup au jeu.

Revenez la semaine prochaine pour une autre découverte de jeux! Comme toujours, n’hésitez pas à laisser commentaires, questions et suggestions sur l’article et de cliquez sur l’icône de coeur près du titre (équivalent au “like” de facebook ou le coeur de instagram).

Soyez bon joueur!

Compte instagram: rmike81


Michel Rondeau

Grand fan de jeux de toutes sortes. On me dit bon vulgarisateur pour présenter des jeux et accompagner les nouveaux joueurs.

1 commentaire

Christiane Perreault · 4 août 2017 à 18 h 25 min

Oh! Que ce jeu me semble très très intéressant, visuellement très attirant, coloré et les dés sont très beaux et le jeu
avec des commentaires faciles à apprendre, j’adore ça et j’aimerais bien l’essayer .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *